Le président de l’ « Urgences panafricaines », Kémi Séba, et son assistant Hery Djehuty ont été arrêtés et conduits au commissariat de Ouagadougou, dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 décembre, a-t-on appris de sources fiables.


G5 Sahel : Emmanuel Macron agace ses pairs

Les raisons de cette interpellation restent, toutefois, encore à clarifier. Cette expulsion fait suite à une conférence publique que l’activiste anti Franc CFA a donné à l’Université de Ouagadougou.

Le président de l’ »Urgences panafricaines », aurait tenu des propos hostiles au chef de l’État burkinabè Roch Kaboré.

Terrorisme : Kemi Seba se propose pour aller combattre les djihadjistes au sahel

Selon Senenews, Kémi Séba stipulait que « Kaboré était devenu une passoire politique qui accepte tout de la France et qui ne faisait pas suffisamment preuve de fermeté pour protéger le peuple contre le terrorisme »

Par ailleurs, des « Militant du parti au pouvoir (MPP) », vexés des critiques portées à l’endroit du président Kaboré, auraient entrepris tard dans la nuit de s’en prendre au domicile du représentant local de Kemi Séba et d’Urgences Panafricanistes.