Il était la cible des critiques pour le manque des résultats dans la lutte contre l’insécurité dans le pays et l’incapacité à faire face au front social, etc. Moins de 24 heures après une motion de censure déposée par les députés de l’opposition et de la majorité, Soumeylou Maïga (photo) vient de démissionner.

Et c’est par une lettre datée de ce jeudi 18 avril 2019, que le désormais ex-Premier ministre Monsieur Soumeylou Boubèye Maïga a présenté au Président de la République Ibrahim Boubacar Keita sa démission ainsi que celle des membres du Gouvernement, conformément à l’article 38 de la Constitution.

Lire aussi : Togo : Nouvelle nomination à la présidence de la République

Le Président IBK qui a accepté cette démission a indiqué la formation d’un nouveau gouvernement dans les prochains jours.

Il est à préciser que dans une allocution à la Nation la veille, le chef d’Etat malien avait annoncé l’ouverture d’une concertation nationale ouverte à toutes les forces politiques et sociales du 23 au 28 avril 2019 pour trouver une solution aux crises.