Le président soudanais, Omar el-Béchir (photo), 75 ans, a limogé ce vendredi 22 février tout son gouvernement et a proclamé l’état d’urgence pour un an.

Lire aussi : Le Président Faure Gnassingbé à Accra ce vendredi 22 février, le programme



Cette annonce vient à un moment où le pays, qu’il dirige depuis 30 ans, est secoué depuis 2 mois des manifestations de revendications sociales.

Urgent, Soudan, Président, Omar el-Béchir, limoge, démission, gouvernement, état d'urgence«J’annonce l’état d’urgence dans tout le pays pour un an», a-t-il déclaré dans un discours télévisé à la nation.

Lire aussi : La vidéo de la jongleuse tanzanienne a fait réagir le président Trump

«J’annonce la dissolution du gouvernement aux nivaux fédéral et provincial», a-t-il ajouté.

Source de la tension

Le marasme économique du pays, exacerbé par la décision du gouvernement de tripler le prix du pain, a déclenché des manifestations quasi quotidiennes depuis deux mois. La contestation s’est vite transformée en un mouvement réclamant la “chute” du président Béchir, au pouvoir depuis 1989. Selon un bilan officiel, 31 personnes sont mortes depuis le début des troubles. L’ONG Human Rights Watch (HRW) évoque le chiffre de 51 morts, dont des enfants et des personnels médicaux.