in ,

USA : manifestation à Minneapolis après la mort d’un homme noir étouffé par un policier (vidéo)

Des manifestations se sont déroulées ce mardi 26 mai 2020 à Minneapolis, dans le nord des États-Unis, beaucoup de personnes se rassemblant au carrefour où était décédé la veille George Floyd, un homme noir étouffé par un policier lors d’une interpellation.

France : 2 policiers condamnés à de la prison ferme pour l’enlèvement et la séquestration d’un migrant

De nombreuses personnes se sont dirigées vers le commissariat de police local. Certains manifestants ont scandé « Pas de justice, pas de paix » et d’autres ont répété « Je ne peux pas respirer », une phrase prononcée par George Floyd alors qu’il était cloué au sol par un policier. Après des heurts entre les manifestants et la police, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène.

« Nous sommes ici pour leur faire savoir que cela ne peut pas être toléré, il y aura de graves conséquences s’ils continuent à nous tuer. Cela ne passera pas un autre jour », a indiqué un manifestant dont les propos ont été repris par la radio WCCO.

Appelés pour violences conjugales, 5 policiers agressés par le couple

George Floyd, 46 ans, a été arrêté le lundi 25 mai 2020 par les policiers appelés pour un délit mineur. Une vidéo faite par une passante montre l’homme menotté et cloué au sol par un policier qui l’immobilise par un genou sur le cou. M. Floyd dit qu’il a mal et qu’il ne peut pas respirer. Une ambulance appelée par la police a transporté l’homme à l’hôpital voisin où il a été déclaré mort. 4 policiers impliqués dans l’incident ont été licenciés le 26 mai, selon la police de Minneapolis.

Après la mort de M. Floyd, sa famille a dénoncé un usage « excessif et inhumain » de la force et accusé la police de racisme.



Foot : 2 équipes jouent avec des chariots de supermarché pour respecter les distances de sécurité

Covid-19 : des chercheurs se prononcent sur l’immunité des anciens malades