USA : on en sait un peu plus sur les 5 explosifs envoyés à Obama et Hillary Clinton

Ce mercredi 24 octobre, cinq explosifs de fabrication artisanale ont été envoyés à plusieurs hauts responsables du Parti démocrate des États-Unis. 

Les principaux concernés étaient Barack Obama, Hillary Clinton et quelques autres responsables. 

Des bombes ont aussi été envoyées en direction des bureaux new-yorkais de CNN. Il faut dire qu’elles étaient adressées spécifiquement à plusieurs personnalités hostiles à la politique de Donald Trump.

Hillary Clinton et Barack Obama
Hillary Clinton et Barack Obama

La chaîne CNN qui critique régulièrement le président américain a également été ciblée. Ces incidents interviennent deux jours après qu’une bombe artisanale a été retrouvée chez le financier George Soros, un autre responsable du Parti démocrate.

C’est dans la boîte aux lettres du milliardaire progressiste George Soros que la bombe artisanale a été retrouvée lundi dernier. La bombe avait été emballée dans un colis. D’autres colis contenant les mêmes engins explosifs ont été adressés à Barack Obama et à Hillary Clinton suivant le même procédé. Mais ils ont été interceptés avant d’atteindre leurs domiciles.

Ce mercredi, le gouverneur démocrate de l’État de New York, Andrew Cuomo, a fait savoir qu’un engin suspect avait été envoyé à son bureau new-yorkais. Selon la police de Floride, un colis suspect a été découvert près du bureau du démocrate Debbie Wasserman Schultz. 

Les médias américains indiquent que d’autres colis ont été adressés à l’ancien ministre de la Justice d’Obama, Eric Holder, et à la parlementaire démocrate Maxine Waters.

Dans les locaux de CNN, les colis retrouvés contenaient un « engin explosif fonctionnel » et de la poudre blanche. Selon les médias, la bombe artisanale était constituée d’un tuyau d’une dizaine de centimètres de long, enveloppée dans du scotch noir, reliée à des fils électriques et à un détonateur. 

Le FBI a confirmé que les cinq petits paquets jaunes destinés à Soros, Clinton, Obama, Holder et Brennan étaient « d’apparence similaire » et portaient plusieurs timbres avec une même adresse d’expéditeur.

Pour l’instant, aucune revendication n’a été faite. Mais le responsable du bureau antiterroriste du FBI à New York, Bryan Paarmann, a indiqué qu’il s’agissait d’envois coordonnés par « un ou plusieurs individus ». 

Ces actes ont été qualifiés de « terrorisme » intérieur par plusieurs responsables du parti démocrate, à moins de deux semaines des élections de mi-mandat.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Coronavirus : du cannabis retrouvé dans une ambulance, 2 employés d’un hôpital arrêtés