Varane : “nous avons un effectif pour faire face à n’importe quel défi”

Raphaël Varane a répondu aux questions des médias dans une conférence de presse télématique avant le troisième match du Real Madrid en Ligue des Champions, qu’il disputera contre l’Inter de Milan : “C’est un match difficile. Nous affrontons un bon adversaire et nous devons gagner. Nous arrivons avec envie, il ne faut pas spéculer et attaquer et tout donner. Nous aimons les matchs avec de la pression et nous aimons beaucoup cette compétition”.

“C’est une situation différente à celle que nous sommes habitués. Nous devons l’aborder comme si c’était un match à élimination directe et nous devons tout donner et jouer en équipe. Nous avons un effectif pour faire face à n’importe quel défi et c’est une opportunité de plus et nous avons très envie de faire un grand match”.

Lukaku et l’Inter

“J’ai joué contre lui quand il était à Manchester United, avec la sélection et petit quand nous nous affrontions entre Lens et Anderlecht. Il est très bon et a un physique extraordinaire. L’Inter a un grand effectif. Très bien positionné au niveau tactique, solide et avec du danger devant. Nous devons bien nous préparer car nous nous mesurons à un très bon adversaire”.

L’importance de Sergio Ramos

“En tant que défenseur, je me sens plus à l’aise quand l’équipe défend de façon plus compacte, parce qu’avec des espaces, nous devons prendre des décisions compliquées derrière. Ramos apporte beaucoup au niveau collectif et le caractère qu’il a est une très bonne chose pour l’équipe. Je ne sais pas si c’est le hasard, mais sans lui nous n’avons pas été bons au niveau défensif. Mes qualités se complètent avec les siennes. Je le rends meilleur et lui avec moi. Le plus important est le collectif et la réponse est collective: être tous bien et ensemble”.

Un vestiaire uni

“Le vestiaire est très uni. Nous connaissons la responsabilité qu’est de jouer au Real Madrid, avec la pression qu’il y a et ce qui se dit à l’extérieur. Nous sommes habitués à cela et nous devons nous aider entre les uns et les autres. Quand les résultats ne sont pas bons, la pression est très forte et nous savons que nous devons rester unis et nous aider sur et en-dehors du terrain”.

Les forfaits en défense

“Le calendrier est compliqué et nous ne pensons qu’à être prêts physiquement pour jouer tous les trois jours. Nous devons travailler dur et ne pas penser aux blessures. En Europe, avec ce rythme de matchs, beaucoup de joueurs se sont blessés et nous connaissons le risque, mais on ne gagne pas des matchs en pensant aux blessés. Nous devons toujours être au top pour gagner”.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
France / Affaire Darmanin : Castex ne doute pas de l’innocence du ministre