Credit Photo : DR

Vegedream : “J’étais un peu le renié de la famille…”, les tristes confidences du chanteur

Dans une vidéo partagée sur la toile et ensuite repostée par Vegedream en story sur son compte Instagram, le chanteur d’origine ivoirienne s’est confié sur ses périodes d’enfance marquées par des événements plus ou moins douloureux.

S’identifiant comme le mal aimé de sa famille, Vegedream s’est dit quelques fois vu renier par ses proches, en raison de son choix de vie jugé douteux.

“Moi, j’étais un peu le renié de la famille…Chez nous les Africains, les tantes les oncles, les amis, ils aiment beaucoup parler “Regarde ton fils, il fait n’importe quoi…“. Ils avaient beaucoup d’à priori sur moi, alors qu’ils ne me connaissaient vraiment pas. 

Ma grande soeur, c’était la préférée de mon père. Par contre ma mère, elle était toujours de mon côté, quoi qu’il arrive. “Laissez mon fils, vous allez voir, vous allez voir…“.

Et aujourd’hui, voilà, ils demandent tous de mes nouvelles à ma mère “Et alors, ton fils, il va bien et tout ? Dit lui, il nous fait une vidéo”, et ma mère répond :  “Non, il va pas le faire, il n’a pas le temps”, a-t-il déclaré.

Artiste français d’origine ivoirienne, Vegedream était le leader du groupe La Synesia. Il devient un phénomène à partir de l’été 2018 avec le titre « Ramenez la coupe à la maison ». Un morceau devenu l’hymne de la victoire de l’équipe de France de football à la Coupe du monde 2018.

De son vrai nom Satchela Evrard, Vegedream grandit à Orléans dans une famille d’artistes. Son père est producteur de musique et son oncle célèbre en Côte d’Ivoire comme chanteur. 

Il décide de prendre le nom de Vegedream en référence au personnage Vegeta du manga Dragon Ball Z  et pour ne pas oublier de rêver  «dream» en anglais.