Vente de l’OM : Ajroudi droit dans ses bottes après l’épisode de l’assignation en justice

Le feuilleton de la vente de l’Olympique de Marseille (OM) tient en haleine le public phocéens. Il a connu cette semaine un rebondissement pour le moins attendu. L’annonce faite par le club d’ester en justice Mohamed Ajroudi et Mourad Boudjellal, identifiés comme porteurs du projet du rachat attribué à une puissance du Golfe.

« Personne ne devrait utiliser l’Olympique de Marseille afin d’asseoir sa notoriété personnelle et au mépris des règles les plus communément admises dans le monde des affaires. L’Olympique de Marseille a décidé d’agir en justice à l’encontre de Messieurs Ayachi Ajroudi et Boudjellal », pouvait-on lire dans un communiqué publié sur le site du club.

Togo : Adebayor en relation avec une autre Namibienne ? (photo)

« Cette assignation est préparée par le cabinet Malka et Associés et leur a été délivrée ce jour par huissier. Il est désormais temps de se concentrer pleinement sur la première saison du club en Ligue des Champions depuis sept ans », ajoute le texte.

Une attaque à laquelle Mohamed Ajroudi n’a pas manqué de réagir. Et après avoir laissé ses avocats communiquer, ces derniers expliquant que « cette procédure relève à l’évidence de visées plus médiatiques que juridiques ».

L’homme d’affaires tunisien a également donné son sentiment, faisant part de sa surprise. « Ils veulent aller en justice ? C’est bien, on va se défendre. C’est pour nous mettre la pression, mais qu’est-ce qu’on a fait de mal ? On veut juste acheter le club, c’est tout », a ainsi confié l’entrepreneur de 68 ans auprès de l’AFP, assurant n’avoir encore rien reçu comme convocation d’un tribunal.

Avec Sports

Similaires