De gauche à Droite: M. rené Kapou, ARMP- Togo et M. Saer Niang, ARMP- Sénégal et Président du Réseau Africain des experts et professionnels en commande publique


Fruit de la réunion entamée ce lundi 30 octobre à Lomé, le Réseau africain des experts et professionnels en commande publique a vu le jour. Regroupant les représentants de 47 pays venus des 5 régions de l’Afrique, le réseau a pour mission essentielle de servir de plateforme de réflexion aux problématiques communes à l’ensemble des pays ainsi réunis.

-- Vidéo de L-FRII --

« La réunion que nous avons débutée depuis hier et que nous achevons ce jour, nous a permis d’adopter les textes fondamentaux et les organes de ce réseau africain des experts de la commande publique. Ce réseau va permettre d’impulser un certain nombre de réformes dans nos pays en matière de commande publique, marchés publics et délégations de services public, contrats de partenariats public-privé. Tout est bien qui finit bien! », s’est réjoui le Directeur de l’autorité de réglementation des marchés publics au Togo, M. René Kapou.

Le réseau est dirigé par un comité exécutif composé de 9 membres avec à sa tête, le Directeur de l’Autorité de réglementation des marchés publics du Sénégal, M. Saer Niang. Il est accompagné dans cette mission par un comité composé de 4 vice-conseillers et leurs suppléants respectifs, tous venus des différentes régions que compte l’Afrique. Le Togo pour sa part occupe le secrétariat technique dudit réseau dont le siège est installé de manière provisoire dans le pays.

Lire aussi : Réseau africain des experts et professionnels en commande publique, une centaine d’acteurs sont en réunion à Lomé

Dès l’entame de son exercice à la tête de l’institution panafricaine, le président de la nouvelle organisation, a fait le point sur les grands chantiers qui seront au menu des actions. « De nombreuses réformes ont été engagées, mais (…) doivent être suivies par d’autres réformes de 2nde et de 3e génération, parce que les défis changent et d’autres opportunités se présentent à nous.», a laissé entendre le Directeur de l’Autorité sénégalaise de régulation des marchés publics.

Des reformes et discussions au sein du réseau qui aboutiront notamment, à la digitalisation des procédures de passation des marchés publics afin d’éviter les lourdeurs administratives constatées, les questions relatives aux partenariats public-privé avec leurs avantages, particulièrement pour les Etats et la professionnalisation du domaine des marchés publics en Afrique.

La grande réunion de haut niveau où les différents acteurs du réseau se réuniront pour faire des propositions concrètes dans le cadre de leur mission d’accompagnement des États se tiendra en octobre 2019 à Dakar (capitale Sénégalaise).

Notons que dans la mise en place de ce réseau, les pays ont bénéficié de l’accompagnement de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (BAD).