Tanko Timati

Vers un dénouement de l’épineux problème de l’emploi des jeunesLe Togo se trouve confronté, depuis quelques années, aux défis de l’emploi des jeunes, entraînant ainsi un flux des migrants sans cesse croissant. Ce flux est source de fuite des cerveaux, la discrimination et l’exclusion sociale. Conscient de cette situation, l’Etat togolais a reçu ce mois une assistance technique des partenaires sur la thématique de la migration professionnelle dans l’espace CEDEAO.

S’il est vrai que l’un des principes de l’espace communautaire est « la libre circulation des personnes et des biens », il est tout de même indéniable que  les migrations découlant de ce principe soient canalisées. En effet, Pour Apédo Batché, Directeur général de l’Emploi au Togo, « on ne peut pas refuser aux gens de partir. Mais ils doivent partir dans un canal précis et non clandestinement ». Pour lui, une migration professionnelle, qui respecte les normes, doit être encouragée, et ceci en se fondant sur le fait que la diaspora contribue d’une manière ou d’une autre à la croissance économique, qui à son tour vient régler le problème de l’emploi des jeunes.

En outre, des avantages découlent de la politique du travail et de l’emploi mise sur pied par la CEDEAO. En effet, via cette politique, elle œuvre à la promotion des droits des travailleurs, l’élimination de la traite des personnes et la création d’environnement favorable pour les migrants.

Après avoir souligné que les accords entre pays de l’espace CEDEAO, en terme de migration sont « caducs », le Directeur général de l’Emploi au Togo insister sur le fait de « redynamiser, reformuler, actualiser ces accords », afin d’accompagner les migrants professionnels dans les pays d’accueil. Il n’a pas perdu de vue la garantie quant à ce qui est de leur retour dans leurs pays d’origine.

Notons que la politique de la migration professionnelle s’inscrit dans les actions prioritaires du gouvernement à travers la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE).

Casimir Lamboni