[Vidéo] Beyoncé accusée d’avoir plagié un artiste africain avec le clip du ‘Roi Lion’

Alors qu’elle a fait sensation avec la sortie de son dernier clip Spirit, issu de la bande originale du Roi Lion, Beyoncé se prend le revers de la médaille en étant accusée de plagiat. Une vidéo a refait surface sur la Toile et sème le doute…

Lire aussi : L’acteur Samuel Jackson arrive au Gabon, sur les traces de ses ancêtres et du commerce des esclaves

Beyoncé a le chic pour nous offrir des clips à couper le souffle. Il y a quelques jours, la chanteuse l’a encore prouvé en dévoilant la vidéo de Spirit, une chanson qui fait partie de la bande originale du film Le Roi Lion, pour lequel elle prête sa voix au personnage de Nala. Comme à son habitude, la femme de Jay Z fait sensation avec des images toutes plus travaillées les unes que les autres, sous la direction de Jake Nava. Elle apparaît vêtue de tenues incroyables et accompagnée d’une troupe de danseurs qui l’est tout autant. Un pari encore une fois réussi pour Queen B qui a récolté plus de 20 millions de vues avec ce nouveau projet musical.

Pourtant, l’idée serait loin d’être originale. En effet, d’après le compte Instagram Diet Prada, Beyoncé aurait été largement inspirée par l’artiste sud-africain Petite noir (Yannick Ilunga de son vrai nom). En témoigne son clip La Maison Noir : The gift and the Curse, sorti en octobre dernier. Dans les deux vidéos, on constate alors de fortes similitudes entre les costumes mais aussi les décors désertiques et sauvages et même le rôle de l’enfant, joué par sa fille Blue Ivy dans le clip de Beyoncé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

It looks like those ???????? costumes were just the tip of the iceberg. Here’s a side by side comparison of @Beyonce ‘s “Spirit” + “Bigger” extended cut directed by Jake Nava vs. South African musician @petitenoirkvlt ‘s “La Maison Noir: The Gift and The Curse”, directed by artist @rharha_nembhard and released in May 2018. With almost 2 million views on YouTube, the 17-minute film revolves around a cosmogram from Petite Noir aka Yannick Illunga’s native Congo, referencing the four elements of fire, earth, water, and air. It also symbolizes rebirth. In the visual journey through the formative stages of the musician’s life, themes of resistance, migration and women’s rights are also explored. As founders of the Noirwave movement, husband/wife duo Illunga and Nembhard’s work seeks to write a new narrative of the contemporary experience, uniting all people of African descent, across the continent and beyond. Dieters and Beyhive that are about to go off in the comments, please remember to be constructive ❤️. • #beyonce #spirit #bigger #rharhanembhard #petitenoir #noirwave #southafrica #congolese #cosmogram #musicvideo #visualalbum #thelionling #jakenava #cinemtography #director #creativedirector #film #costumedesign #havasupaifalls #landscape #desert #waterfall

Une publication partagée par Diet Prada ™ (@diet_prada) le

Lire aussi : Togo : le corps sans vie d’une bachelière de 17 ans retrouvé dans un puisard à Kara ; voici le récit

Pour l’heure, Beyoncé n’a pas réagit à ces accusations. Il faut dire que ce n’est pas la première fois qu’elle est soupçonnée de plagiat. Ses clips vidéos Countdown et Lemonade avaient eux aussi beaucoup fait jaser. Mais ce n’est pas tout, la chanteuse aurait également volé certains de ses plus grands tubes au cours de sa carrière, tels que If I Were A Boy et Baby Boy.

Avec 20minutes

Plus d'articles
Le Général Makosso annonce les 12 codes pour devenir milliardaire et prospérer infiniment en 2020