[Vidéo] Inter Milan : Lukaku, victime d’insultes racistes, l’acte déplorable

Le public de Cagliari ne semble pas avoir retenu la leçon, après avoir fait preuve de racisme à de nombreuses reprises. Et cette fois-ci c’est Romelu Lukaku qui a été victime de cris racistes de la part des supporters du club sarde, lors de son penalty qui a donné la victoire à son club l’Inter Milan (2-1), dimanche 1er septembre.

Des cris de singe ont retentit dans la foule alors que l’attaquant tirait le penalty pour sa nouvelle équipe, lors de la 2e journée de Serie A. Ces cris, parfaitement audibles à la télévision italienne, ont duré de nombreuses secondes.

Lukaku, 26 ans, a regardé les supporters de Cagliari derrière les filets où provenaient les chants racistes, après avoir marqué.

Lire aussi: Liga : le Real Madrid piétine, Zidane réagit

Son coach, Antonio Conte assure qu’il n’a entendu aucun cri. « En réalité, je n’ai rien entendu depuis le banc. Mais c’est vrai, qu’en général en Italie, plus d’éducation est nécessaire. J’ai aussi entendu Ancelotti se plaindre des insultes continuelles sur certains terrains… Quand on est à l’étranger, il y a plus de respect, les fans ne pensent qu’à supporter leur équipe », a déclaré le technicien italien.

Le public de Cagliari n’en est pas à sa première attaque raciste, ni sa deuxième. Plus récemment, les supporters du club italien avaient déjà adopté le même comportement envers les joueurs de la Juventus de Turin, Moise Kean et Blaise Matuidi. L’international français est d’ailleurs habitué à en faire les frais.

L’Inter est le leader la Série A après deux manches de six points, aux côtés de Turin et de la Juventus, tandis que Cagliari n’a pas encore marqué un point. Le club milanais a connu un début de saison parfait avec une victoire 4-0 à domicile sur le promu Lecce, mais a eu du mal à trouver le même courage contre un club de Cagliari avec l’ancien milieu de terrain de l’Inter Radja Nainggolan.

 

Source : fr.hespress.com

 

Plus d'articles
Côte d’Ivoire : une académie pour lutter contre le terrorisme