>

(Vidéo) Le Premier Ministre par intérim malien s’attaque à la France lors de l’AG des Nations Unies

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Le Mali est indépendant et refuse une ingérence étrangère ainsi qu’une violation de sa souveraineté sans son accord. C’est ce qu’on peut retenir du discours du Premier ministre par interim malien à l’occasion de la 77 ème session ordinaire de l’assemblée générale de l’Onu à New York.

En une trentaine de minutes, le colonel Abdoulaye Maiga, premier ministre par intérim du Mali a sévèrement taclé la France, le Sécretaire général de l’ONU, le président en exercice de la CEDEAO et la Côte d’Ivoire.

En effet, il accuse les “autorités françaises, profondément anti-françaises pour avoir renié les valeurs morales universelles”. Il explique qu’elles “ont trahi le lourd héritage humaniste des philosophes des Lumières et se sont transformées en une junte au service de l’obscurantisme. »

 Sur l’affaire des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali, le Premier ministre réitère que les autorités de Bamako « ne s’ingèrent pas dans les affaires judiciaires ».

“Revoyez vos copies, sortez du passé colonial et entendez la colère des populations africaines”, a-t-il indiqué en guise de conseil à toute l’assemblée des Nations Unies. Regardez le discours ici.