in ,

Vietnam : les préservatifs usagés étaient lavés, séchés, puis revendus

Au Vietnam, les autorités ont découvert un stock de 324.000 préservatifs usagés dans un appartement d’une province du sud du pays, en démantelant un trafic sordide de ce moyen de contraception.

Les préservatifs devaient en effet être lavés, séchés puis remoulés à l’aide d’une sorte de godemichets en bois, pour être revendus sur un marché local et distribués dans des hôtels. Ils représentaient un total de 360 kilos de plastique.

Selon le Daily Mail, des milliers de préservatifs ont déjà été réutilisés par des acheteurs, qui ne suspectaient rien face à leur reconditionnement.

Voici pourquoi il ne faudrait jamais se laver le visage avant de dormir

Le propriétaire de l’entrepôt a indiqué qu’il recevait des préservatifs usagés une fois par mois, pour les nettoyer. Les autorités cherchent à recenser toutes les infractions commises par les trafiquants.

Etant des déchets médicaux, les préservatifs sont considérés comme particulièrement dangereux. Leur réutilisation comporte un risque de MST et de grossesses non souhaitées.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Muhammadu Buhari : de nouvelles décisions pour la construction d’une ligne ferroviaire

Togo / Bè Kpéhénou : Une femme tue son enfant parce qu’il est devenu trop encombrant