Violences conjugales : le rappeur Doc Gynéco en garde à vue

Le chanteur Doc Gynéco a été interpellé par les forces de l’ordre et “placé en garde à vue ce mercredi soir pour des soupçons de violences conjugales”, annonce Le Parisien. Le quotidien précise que “son épouse, frappée au visage, a été conduite à l’hôpital”.

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat du XVIIIe arrondissement de Paris pour “violences volontaires par conjoint”, comme l’indiquent nos confrères. Il semblerait que l’auteur-compositeur âgé de 46 ans, Bruno Beausir de son vrai nom, aurait donné des coups à sa femme lors d’une dispute. Celle-ci aurait eu lieu ce mercredi 10 mars après-midi.

Pour l’heure, nous n’avons pas plus d’informations sur l’affaire ni sur l’identité de la compagne de Doc Gynéco, qui a déjà partagé, par le passé, la vie de l’actrice Chiara Mastroianni, de la femme politique Elisabeth Guigou ou encore de la romancière Christine Angot.

Ce n’est pas la première fois que Doc Gynéco a des démêlés avec la justice. En 2008, il avait été condamné à dix mois de prison avec sursis, non pas pour des faits de violences conjugales, mais pour fraude fiscale. Plutôt discrets, ses derniers mois, le chanteur avait fait parler de lui pour la dernière fois en septembre 2020.

C’était sur le plateau de l’émission ‘’Touche pas à mon poste’’, présentée par Cyril Hanouna. Alors chroniqueur du programme diffusé sur C8, il avait eu une altercation avec son confrère Eric Naulleau. Le rappeur avait lâché “Tu es trop con !” au journaliste.

Avec gala.fr

Plus d'articles
La Chine met fin à la culture du mariage extravagant pour cette raison