Violences en Éthiopie : la solution prônée par le Pape François

Le pape François avait déjà fait part de ses inquiétudes au vu de l’escalade de la violence au Tigré en Ethiopie. Et ce, depuis six mois, alors que les troupes éthiopiennes entraient en guerre dans la zone.

Ce dimanche 13 juin, face aux ouailles rassemblées place Saint-Pierre le souverain pontife a voulu interpeller les consciences à cause de la gravité de la crise humanitaire.

« Je suis particulièrement proche de la population de la région du Tigré en Éthiopie, qui souffre d’une grave crise humanitaire qui expose les plus pauvres à la famine… Il y a la famine aujourd’hui, il y a la faim, là-bas ! Prions pour que les violences cessent immédiatement, pour que la nourriture et les soins de santé soient garantis pour tous, et que l’harmonie sociale soit rétablie dès que possible. »

Notons que 350 000 personnes sont en situation de famine au Tigré et 30 000 enfants sont menacés de mort si une aide alimentaire d’urgence ne leur est pas apportée, selon les agences humanitaires de l’ONU.

Par ailleurs, sans les nommer, le pape a d’ailleurs remercié tous les acteurs humanitaires sur le terrain qui viennent en aide aux populations civiles.

Avec RFI

Plus d'articles
Mort d’Hamza, le fils d’Oussama Ben Laden ; Donald Trump se prononce