Vladimir Poutine a-t-il utilisé sa fille fantôme pour tester son vaccin anti-Covid ?

Vladimir Poutine cultive avec soin le secret autour de sa famille. La course au vaccin contre le Covid-19 l’a obligé à sortir de son silence sur le sujet. Au cours d’une intervention télévisée en août 2020, le dirigeant russe prétendait avoir soumis l’une de ses filles au test du vaccin russe baptisé Spoutnik V, rejoignant les 75 autres cobayes anonymes du programme.

L’information vaut son pesant de cacahuètes. Le « sacrifice » de Poutine évoque celui de l’impératrice Catherine II qui, au XVIIIe siècle, fit inoculer la variole à l’un de ses fils pour donner l’exemple.

Vladimir Poutine nous offrait l’étrange récit de sa fille fantôme à la télévision russe il y a deux ans : « Une de mes filles s’est fait vacciner, je pense qu’en ce sens elle a participé à l’expérience. Elle a eu une petite poussée de fièvre à 38° le premier jour, puis à 37° le deuxième. Et c’est tout. Après la deuxième injection, la deuxième vaccination, la température a également un peu augmenté, puis totalement baissé. Maintenant, elle se sent bien, et les résultats sont excellents. » Qui est donc cette mystérieuse fille ? Maria ? Ekaterina ? Des fantômes qui ne se sont jamais exprimés sur le sujet…

On ne peut parler de la mystérieuse fille fantôme de Vladimir Poutine sans évoquer la vie sentimentale du chef d’état. Le président russe a rencontré Lioudmila Chkrebneva alors qu’elle était hôtesse de l’air de l’Aéroflot. Après leur mariage en 1983, Vladimir et Lioudmila accueillent en avril 1985 une petite Maria. La jeune maman quitte son travail et suit des cours de langue à l’université, pendant que son mari fait ses premiers pas au KGB.

De Leningrad, le couple déménage ensuite à Dresde où naît Ekaterina, en 1986. Plus tard, Lioudmila s’exprimera très brièvement au sujet de Poutine dans ses fonctions de père : « Tous les parents n’aiment pas leur enfants comme lui. Il les a toujours beaucoup gâtées et j’étais celle qui devait les punir. »

Poutine s’empresse de dissimuler sa vie familiale en accédant à la fonction suprême. Maria et Ekaterina poursuivront leurs études à l’abri des regards dans la datcha familiale. Lioudmila, elle, disparaît des médias jusqu’au divorce du couple en 2013. Le mystère plane encore…

Avec Closer

Similaires