>

Vladimir Poutine « cache 12,5 milliards dans un pays africain afin de pouvoir fuir Moscou en cas de coup d’État »

Partager l'article sur :

 Vladimir Poutine aurait fait des préparatifs au cas où il serait forcé de fuir la Russie. Le tyran aurait caché des milliards de livres d’argent et d’or dans un pays africain, selon les rapports.

Dailystar rapporte en effet, qu’une somme d’argent impressionnante d’une valeur stupéfiante de 12,5 milliards de livres sterling se trouve dans le fonds d’évasion des « entrepôts souterrains » de la République centrafricaine.

On dit qu’il est sous la protection rapprochée de la société militaire privée Wagner, une armée de mercenaires russes assoiffés de sang connue pour sa loyauté envers Poutine.

Wagner est également crucial dans la guerre chancelante du dirigeant russe en Ukraine, ayant recruté des dizaines de milliers de mercenaires et de condamnés pour la ligne de front.

Les médias officiels en Russie ont affirmé que l’ancien officier du KGB, qui a sauté le sommet du G-20 à Bali, a pris le temps de parler à Faustin Archange Touadéra, président de l’État centrafricain, le vendredi.

« Les présidents ont exprimé l’intention commune d’intensifier la coopération politique, commerciale et économique bilatérale, y compris dans le secteur des carburants et de l’énergie », indique un communiqué du gouvernement russe.

Mais la chaîne Telegram du général SVR a déclaré que le véritable objectif de Poutine dans l’appel était de vérifier « la loyauté » du dirigeant africain. Poutine « a fait allusion à sa possible visite dans un proche avenir » dans la capitale Bangui.

La chaîne a fait l’affirmation étonnante que Poutine « considère la République centrafricaine comme l’une des deux options d’évacuation dans une situation d’urgence pour lui-même et ses proches, en dehors du territoire de la Fédération de Russie ».

Il a ajouté : « Maintenant, Poutine considère la possibilité d’une évacuation comme réaliste, il est donc important pour lui de comprendre qu’il existe des options et qu’elles sont tout à fait réalisables. »