Lizzie Velasquez est une jeune femme atteinte du syndrome de Marfan. Une maladie qui l’a rendue assez disforme.

de Lizzie Velasquez laide femme
Lizzie Velasquez

Il y a 10 ans, des personnes mal intentionnées ont mis en ligne un montage vidéo de 8 secondes d’elle intitulé « La femme la plus laide du monde. » Aujourd’hui, Lizzie se sert de ces mots pour vous aider à vous émanciper de l’opinion d’autrui en vous acceptant tel(le) que vous êtes. Voici donc 7 citations d’elle.



“Le fait de savoir que Dieu travaille à travers moi, et m’aide à vous dire toutes ces choses, c’est le meilleur des sentiments du monde !”

de Lizzie Velasquez laide femme “Une des plus grandes leçons que la vie m’a apprise, c’est qu’on ne peut pas aider quelqu’un à moins de d’abord s’aimer soi-même complètement.”

« Faites quelque chose qui vous fait peur au moins une fois par jour. Qu’il s’agisse d’un tout petit truc comme déjeuner seule ou de vous mettre dans une situation qui vous fera sortir de votre zone de confort. C’est très désagréable au début mais il faut vraiment tenir au-delà de cette étape. Une fois que vous réalisez ça et que vous vous dites :

de Lizzie Velasquez laide femme « J’ai accompli quelque chose qui me terrifiait mais je l’ai fait et je suis en vie pour en parler ! », cet état d’esprit va rapidement devenir de l’assurance quand vous vous y attendrez le moins. »

« Même si vous ne le voyez pas encore, il y a de la lumière au bout du tunnel du harcèlement. »

« En fin de compte, quelle que soit notre apparence ou notre taille, nous sommes tous des êtres humains. (…) Partagez de l’amour pas de la haine avec vos écrans. »

« Si vous vous faites démolir, relevez-vous. Je dis ça parce que c’est l’état d’esprit dans lequel je suis. Je pense que c’est ce qui m’a permis d’en être là où j’en suis aujourd’hui. »

“Ce syndrome – que Dieu m’a donné – est une énorme bénédiction. Dieu, je t’ai compris maintenant ! Tu m’as faite telle que je suis pour une raison. Tu m’as fait passer par toutes ces épreuves pour me rendre plus forte. Tu m’as faite différente pour que je puisse voir les beautés qui ne sont pas définies par les médias.”