> >

Voici à quoi l’humain devrait ressembler dans 900 ans à cause de la technologie

Partager l'article sur :

La condition physique de l’humain a connu plusieurs mutations au fil de son existence. L’entreprise américaine Toll Free Forwarding vient d’annoncer une métamorphose d’un tout autre genre, conditionnée par l’usage des outils technologiques. 

“Pour prendre pleinement conscience de l’impact de la technologie sur notre quotidien, nous avons consulté des recherches scientifiques et des avis d’experts sur le sujet, avant de travailler avec un designer 3D pour créer un futur humain dont le corps a physiquement changé en raison de l’utilisation constante des smartphones, des ordinateurs portables et d’autres technologies”, précisent les créateurs de Mindy dans un communiqué.

Dos courbé et épaules crispées, la silhouette déformée de Mindy résulterait du visionnage prolongé des écrans. En effet, une utilisation en continu du téléphone fatigue le cou et provoque un déséquilibre au niveau de la colonne vertébrale. Par conséquent, les muscles situés au niveau de la nuque doivent déployer des efforts supplémentaires pour soutenir la tête. Aussi, passer des heures devant l’ordinateur au bureau n’est pas sans conséquence sur le torse qui se voit tiré vers le devant des hanches au lieu d’être droit et aligné.

Autre prédiction qui prête à réfléchir, la posture des mains appelée “griffe de texte” et celle du coude incliné à 90°. Le Dr Djordjevic a expliqué pour l’entreprise américaine Toll Free Forwarding ce phénomène : “Ce syndrome est causé par la pression ou l’étirement du nerf cubital qui passe dans une rainure à l’intérieur du coude. 

Cela provoque un engourdissement ou une sensation de picotement dans l’annulaire et les auriculaires, des douleurs à l’avant-bras et une faiblesse dans les mains. Garder le coude plié pendant une longue période – le plus souvent, tout en tenant votre téléphone – peut étirer le nerf à l’arrière du coude et exercer une pression sur ce dernier”.

Les yeux n’échappent pas à leur tour à cette transmutation, puisque l’humain du futur serait également doté d’une paupière interne pour protéger sa vision de la surexposition à la lumière des écrans. Sans mauvais jeu de mots, l’avenir de l’homme est des plus troubles s’il ne modère pas sa dépendance aux outils technologiques.