Voici des femmes togolaises de valeur

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Récipiendaires en compagnie de la Présidente de l’ONG le Vrai Cep (à l’extrême droite) Mme Jocelyne Henriette BODJOLLE, des représentants de Togolese foundation et des chefs traditionnels

Portefaix le jour, prostituée la nuit, tel est parfois le sort réservé aux femmes qui quittent leurs villages pour la ville à la recherche d’une vie meilleure. Pour mettre fin à ces situations dégradantes pour la femme togolaise, l’ONG Le Vrai Cep a initié, à travers son projet ‘Femme de Valeur’, une vingtaine de femmes de Kévé, localité située à 60 km de Lomé, à l’entrepreneuriat.

Après quatre (4)  mois de formation au Centre de promotion de l’entrepreneuriat rural créé par ladite ONG, celles-ci ont reçu leurs attestations, ce samedi 03 décembre. L’événement a été couplé avec la célébration du premier anniversaire de la plateforme WhatsApp ‘Miabé Togo’ qui rassemble les partenaires techniques et financiers de l’ONG.

Ces femmes pourront désormais gagner leurs vies tout en restant dans leurs villages. Elles ont appris, en plus des techniques entrepreneuriales, celles d’optimisations agricoles afin  d’obtenir de grands rendements sur de petites surfaces sans faire recours aux engrais et aux produits chimiques.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Directeur exécutif de l’ONG Le Vrai Cep, Jean-Marie ATTILA

Directeur exécutif de l’ONG Le Vrai Cep, Jean-Marie ATTILA

À présent, elles seront « orientées vers les partenaires techniques et financiers pour qu’elles puissent vraiment développer ce qu’elles ont appris », a affirmé le Directeur exécutif de l’ONG Le Vrai Cep, Jean-Marie ATTILA.

L’ONG Le Vrai Cep se veut un véritable acteur de développement durable et de bien-être des populations togolaises. Dans sa dynamique de promotion de l’entrepreneuriat, elle oriente aussi des jeunes entrepreneurs, qui sont en ville, vers des structures de financement et de formation.

Elle œuvre également pour la décentralisation. Dans ce sens, elle compte créer des villages écologiques dotés d’un certain nombre d’équipements sociaux pour susciter auprès des jeunes l’attrait pour ces milieux ruraux. Ces villages auront accès à l’eau, à l’électricité et à l’internet. Elles disposeront de complexes sportifs, d’incubateurs d’entreprises, d’espaces de loisirs et de jeux, de restaurants, de bibliothèques etc.

« Si les milieux ruraux ne sont pas développés, si l’économie rurale n’est pas en hausse, il est très difficile à l’économie urbaine de devenir stable. Si on crée des petites entreprises dans ces milieux, cela peut booster l’économie rurale », a estimé le Directeur Exécutif.

Il faut noter que dans le cadre de la célébration du premier anniversaire de sa plateforme WhatsApp, ‘Miabé Togo’, l’ONG le Vrai Cep a remis à la Togolese foundation un drapeau togolais pour matérialiser le lien qui existe entre eux dans la promotion du développement rural.

Plus d'articles
Togo / Inscriptions en ligne à l’UL : une véritable aubaine pour les cybers ?