Des scientifiques de l’Université Erlangen-Nürnberg, en Allemagne, sont parvenus à la conclusion que les hydroquinones que l’on trouve dans le chocolat, le thé, le vin et le café avec du zinc étaient en mesure d’empêcher le processus d’oxydation responsable notamment du vieillissement de l’organisme, selon le site Phys.org.

-- Publicité L-FRII --

remède, vieillissement, alimentationCes chercheurs ont  ainsi démontré que le zinc activait les groupes hydroquinone présents dans les molécules organiques dites polyphénols. En conséquence, la molécule commence à neutraliser le superoxyde, qui est un ion oxygène avec un électron non apparié et appartenant aux radicaux. Lorsque les protéines, les lipides et l’ADN sont endommagés, les superoxydes provoquent à leur tour un stress oxydatif dans la cellule.

Le zinc et les polyphénols se combinent pour former un composé organométallique qui peut fonctionner de la même manière que l’enzyme superoxyde dismutase, qui contribue à la dismutation du superoxyde en oxygène et en peroxyde d’hydrogène.

Selon une théorie, ce sont les dommages cellulaires s’accumulant en raison des radicaux libres qui entraînent le vieillissement du corps. Cependant, outre le superoxyde, d’autres radicaux, notamment les peroxydes et le peroxynitrite, jouent également un rôle important dans ce processus.

La Rédaction