Voici l’application révolutionnaire d’un étudiant pour aider son père vétéran

Très peu de jeunes en ce 21e siècle se soucient de leurs géniteurs. Mais celui-ci fait l’exception. 

Inquiet pour son père, Tyler Skluzacek, fils d’un vétéran américain de la guerre d’Irak, a développé une application pour une montre intelligente afin de traiter celui-ci souffrant de troubles de stress post-traumatique (TSPT).

En effet, Après son retour de la guerre d’Irak, son père a souffert de graves problèmes de sommeil, qui ont presque ruiné sa vie. Cherchant à soulager son malaise, il est devenu accro à l’alcool, ce qui lui a coûté son emploi et a engendré des conflits familiaux. Une situation qui a marqué l’ancien soldat.

« J‘avais peur de fermer les yeux. Ils [les cauchemars] étaient horribles, si vifs que je me réveillais en sueur. Et le département des Anciens combattants n’avaient pas de remède pour ça. Ils avaient juste des gens qui souffraient de cauchemars, des gens qui se suicidaient sans comprendre pourquoi», a-t-il confié à CNN.

Tyler n’avait que 13 ans quand son père est rentré. Et à cet âge le jeune-homme s’était rendu compte de l’état de son père.

«Il était une personne complètement différente », a-t-il déploré auprès de CNN.
En 2015, alors qu’il était étudiant en dernière année, il est parvenu à réaliser son rêve : aider son père. Le garçon a créé une application permettant de surveiller et d’arrêter les cauchemars.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le logiciel analyse la fréquence cardiaque et les mouvements, déterminant ainsi quand une personne fait un mauvais rêve.

Après avoir détecté le problème, il déclenche une vibration qui fait sortir la personne de son cauchemar, sans pour autant le réveiller. Une création qui a évidemment ravi le paternel de l’étudiant.

«À ce moment-là, ma vie entière a changé. C’était littéralement le jour et la nuit, tout d’un coup, tout s’est arrêté. Je dormais tellement mieux», a témoigné le père. Et pour le créateur, le voyage ne fait que commencer. «Mon but est d’aider le plus grand nombre de personnes possible».

D’après Skluzaceka, les droits des algorithmes de suivi et de réponse aux cauchemars  ont déjà été vendus à la société NightWare.

«À l’époque mon but était de sauver mon père, je considère donc que la mission est accomplie. Aujourd’hui, mon objectif est d’aider le plus grand nombre de personnes possible», a-t-il souligné auprès du média.

Selon le même quotidien, le logiciel NightWare intégré à l’Apple Watch, avait en novembre dernier reçu l’approbation du comité de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour le traitement des cauchemars causés par le stress post-traumatique.

Avec Sputnik

Similaires