in

Voici le lien entre risques de démence et travail physique

Contredisant une hypothèse initiale selon laquelle le sport diminuait le risque de détérioration des fonctions cognitives, des chercheurs danois ont établi un lien entre les risques de démence et le travail physique. Selon leur étude publiée dans Medicine & Science in Sports, le travail physique contribue à l’usure du cerveau et des organes, notamment du système cardiovasculaire. Ainsi, ceux qui font du travail manuel ont 55 % plus de risques de développer ce trouble. 

Les 4.721 hommes danois ayant participé à cette étude ont été observé depuis les années 1970. Modes de travail, indice de masse corporelle, activité sportive, ainsi que la présence ou l’absence d’habitude de consommation mauvaises pour la santé (tabagisme, alcoolisme, etc.) sont les paramètres pris en compte.

Les modes de vie sains et la pratique du sport réduisent de deux fois les risques de développer la démence, rapporte Sputnik précisant que selon les chercheurs à contrario pendant les heures de travail et le temps libre, les effets de l’activité physique sont diamétralement opposés.

Les premiers symptômes de démence sont repérables plusieurs décennies avant que la maladie ne se manifeste dans toute son ampleur, indiquent les chercheurs. La finalité est que cette étude puisse favoriser la prévention de la démence chez les salariés ayant un travail manuel.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Real Madrid : le coup de gueule de Karim Benzema contre Vinicius Jr

LdC / Real Madrid : Sergio Ramos égale Casillas