L’histoire ressemble à une blague belge. Samedi dernier, Didier, un vendeur de cigarettes électroniques à Montigny-sur-Sambre, se fait braquer par six malfrats.


Tentant un coup de bluff, il leur dit : « C’est pas à 15 heures qu’on braque, c’est à 18 h30 qu’il faut me braquer !» Et les bandits s’en vont.

Sud Info raconte que le vendeur appelle alors la police qui temporise : « Ils ne reviendront jamais, ce n’est pas possible. Sous quel prétexte vous pensez que oui ? » Le commerçant leur répond : « Je suis bon vendeur et je pense que je suis pas sur des lumières. Je suis tombé sur des cons, ils vont revenir…»

Bingo ! En effet, un peu plus tard, les individus masqués reviennent. Nouveau coup de bluff de la part du gérant : « Je sors du bureau et je les engueule en disant « Il faut vous acheter une montre ! 18 h 30, c’est pas 17 h 30! » Et ils repartent !»

Le croirez-vous ? La belle bande d’imbéciles se pointe à nouveau à 18 h 30, toujours cagoulée et armée ! Sauf que, cette fois, la police est sur les lieux. RTL.be précise que six hommes ont été arrêtés, dont un mineur qui a été placé en centre fermé.

Avec Le Matin