De nos jours, il n’est pas rare de tomber sur la photo d’un enfant sur internet. Pour beaucoup de parents, publier des photos des enfants sur les réseaux sociaux est un geste anodin. Quel risque courent-ils ? Quelles peuvent être les conséquences à long terme ? Éléments de réponse…

Voici pourquoi il ne faut pas publier des photos de votre enfant sur les réseaux sociaux



Lire aussi : Tremblement de terre à la CAN 2019 : l’Afrique du Sud élimine l’Égypte de Mo Salah

« Bébé et maman vont bien », « Un nouveau mousquetaire dans la famille », « Joyeux anniversaire à mon enfant X », etc. Ce sont entre autres les commentaires qui accompagnent souvent des photos d’enfants sur les réseaux sociaux.

Pour la plupart des cas, ce sont des clichés des moments intimes. Il est vrai que les grandes étapes de la vie des enfants sont importantes pour leurs géniteurs, mais est-ce nécessaire ou judicieux de les immortaliser sur la toile ?

Lire aussi : Togo : le Président Faure Gnassingbé inaugure l’entreprise Majorel ce lundi à Adéwui (Lomé)

Ces nourrissons qui sont déjà des ‘’stars’’ sur les réseaux sociaux vont certainement grandir. Qu’adviendra-t-il à l’adolescence si leurs copains se moquent d’eux en découvrant une photo qui les met mal à l’aise ?

Il faut rappeler que lorsqu’on publie la photo de ses gosses en ligne, l’on est garant de son image numérique. Les actions contribuent donc à forger sa réputation en ligne (et ce, bien malgré lui). Alors, prudence !

Lire aussi : Togo / UA : le président Faure Gnassingbé à Niamey, les grands enjeux du sommet

Ce que deviennent ces photos…

Si vous n’êtes pas suffisamment vigilant et vos comptes pas suffisamment sécurisés, n’importe qui peut accéder en ligne à de nombreuses informations concernant votre enfant. Les photos que vous publiez peuvent être récupérées et détournées de leur usage initial. Parmi les principaux risques, on peut notamment mentionner :

 Les sites inappropriés ou illégaux : en décembre 2017, un spécialiste néerlandais de la cybersécurité a dénoncé un site russe hébergeant des millions de photos d’enfants dérobées sur les comptes en ligne de leurs parents.

 Les usages publicitaires : quand vous publiez une photo de votre enfant sur un réseau social, celui-ci peut revendre cette photo à une entreprise tierce à des fins publicitaires. Sans votre consentement et sans aucun dédommagement pour l’usage commercial de vos données personnelles !

Lire aussi : Christine Lagarde quitte la tête du FMI

Les bons réflexes

Si vous souhaitez vraiment partager vos photos, prenez les précautions qui s’imposent :

*Optez pour des images sur lesquelles on ne distingue pas le visage de votre enfant.

*Ne taggez (identifiez) pas vos photos et n’y accolez pas d’informations personnelles.

*Préférez les réseaux sociaux sécurisés qui respectent les normes de la protection des données et soyez très attentif aux conditions d’utilisation.

*Pour transmettre vos photos à vos proches, préférez le téléphone (via les SMS/MMS). Vos envois seront bien plus sécurisés que sur internet.

L’essentiel
Ce qu’il faut retenir :

*En grandissant, votre enfant peut faire valoir son droit à l’image.

*Les photos que vous publiez peuvent être récupérées et détournées.

* Limitez la diffusion de vos photos à votre cercle proche.

*Évitez de publier des photos de votre enfant en ligne.

*Soyez le garant de son image numérique.

* Soyez exemplaires…