Dans son rapport publié en 2016 intitulé ‘Global status report on alcohol and health’, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) donne l’état de lieu de la consommation d’alcool pour chaque pays. C’est au Tchad qu’on a remarqué la consommation élevée d’alcool à l’état pur en moyenne par personne (33, 9 l). « L’alcool fait grossir », diront les diététiciens.

Lire aussi : Togo – Elections locales : clap de fin pour la campagne électorale



L’alcool est hypercalorique

Le nombre de calories par verre varie d’une boisson à l’autre. Un (1) gramme d’alcool pur contient 7 kilocalories le double d’un gramme de sucre. Ces calories sont dites vides car elles n’apportent aucun élément nutritif dans l’organisme, bien au contraire.

Il freine l’élimination des graisses

L’alcool favorise la fabrication des acides gras (la graisse). L’alcool forme des dépôts graisseux dans l’abdomen et le foie.

L’alcool provoque l’appétit

L’alcool ne perturbe pas la sensation de satiété. Il vous pousse à manger. Cette augmentation de l’appétit peut expliquer la prise de poids observée chez les personnes qui prennent régulièrement l’alcool.

Lire aussi : Bénin : un mariage avorté à cause d’un statut WhatsApp

Notons que la consommation raisonnable pour l’OMS correspond à moins de :

  1. 14 verres de boissons alcoolisées par semaine pour les femmes, soit 2 verres par jour en moyenne.
  2. 21 verres par semaine pour les hommes, soit 3 verres par jour en moyenne.

Avec Voila