Vols annulés en raison du coronavirus : les remboursements des billets sont-ils possibles ?

La pandémie du Coronavirus touche de plein fouet les compagnies aériennes. Une situation qui entraîne des annulations de vols en cascade. Les Etats-Unis et le Canada ont annoncé, ce jeudi 12 mars, la fermeture de leurs frontières aux voyageurs à partir de vendredi. Que faire en cas d’annulation ? Pourriez-vous réclamer le remboursement des billets pour vos voyages ?

Céline Dion, malade, annule des concerts et fait le test du coronavirus

Pour les billets d’avion avec un voyagiste

Selon l’article L214-14 du code du tourisme, si un professionnel annule un contrat en raison de “circonstances exceptionnelles et inévitables“, comme c’est le cas avec le coronavirus, il est tenu de rembourser intégralement le voyageur des paiements effectués dans les quatorze jours qui suivent l’annulation. “En accord avec le professionnel, vous pouvez également reporter votre séjour à une date ultérieure ou choisir une autre destination“, précise le site officiel service-public.fr. Dans ces cas de force majeure, les voyagistes ne sont pas tenus à une indemnisation supplémentaire du voyageur.

Vous pouvez également demander l’annulation sans frais du séjour (transport, location de vacances, réservation d’hôtel…) et le remboursement sous quatorze jours en cas de “circonstances exceptionnelles et inévitables survenant au lieu de destination ou à proximité immédiate de celui-ci“. Méfiance cependant : la définition de “proximité immédiate” étant floue, ces conditions sont sujettes à interprétation. Autrement dit, le remboursement n’est pas garanti.

Royal Air Maroc : Un passager va recevoir plus de 200 millions FCFA après la perte de ses bagages

Pour les billets d’avions seuls

Selon service-public.fr, si la compagnie aérienne annule ses vols en raison d’un “évènement exceptionnel et inévitable“, elle doit rembourser l’intégralité du prix du billet lorsque le vol est soumis à la réglementation européenne (l’aéroport de départ se trouve dans l’Union européenne, ou l’aéroport d’arrivée et le siège de la compagnie aérienne se trouvent au sein de l’UE).

En revanche, les voyageurs ne devraient pas avoir droit à une compensation financière. Dans le cas d’un “événement exceptionnel et inévitable”, le règlement européen du 11 février 2004 relatif à l’indemnisation et l’assistance des passagers en cas de refus d’embarquement et d’annulation ou de retard important d’un vol prévoit en effet qu’un transporteur aérien “n’est pas tenu de verser l’indemnisation prévue s’il est en mesure de prouver que l’annulation est due à des circonstances extraordinaires qui n’auraient pas pu être évitées, même si toutes les mesures raisonnables avaient été prises“.

En principe, vous ne pouvez pas annuler votre billet d’avion sans frais si la compagnie aérienne maintient le vol. Cependant, devant l’ampleur de la crise, plusieurs compagnies aériennes ont adapté leurs conditions.

Elizabeth II déchirée entre raison et sentiments : ce dernier compromis proposé à Harry et Meghan

Air France

Air France propose aux passagers de reporter ou d’annuler sans frais tous les voyages réservés avant le 31 mars et prévus entre le 3 mars et le 31 mai, y compris ceux qui sont d’ordinaire non-modifiables. Un avoir, non remboursable et valable un an sur tous les vols Air France et KLM, est remis au voyageur. “Vous pouvez ainsi réserver votre prochain voyage en toute sérénité, avec la garantie que vous pourrez modifier votre réservation sans frais si vous le désirez“, explique Air France. La compagnie française a suspendu ses vols vers Pékin, Shanghai et Wuhan depuis le 30 janvier, et prévoit une reprise progressive à partir du 29 mars, avec un retour à la normale à partir du 13 avril. Les vols vers les Etats-Unis, dont les frontières seront closes dès vendredi à minuit pour les Européens, représente pour Air France 20 % du chiffre d’affaires et 121 vols hebdomadaires qui vont devoir être annulés, sans compter les problèmes engendrés pour les correspondances.

Easyjet

Easyjet indique que “les conditions générales applicables aux billets continuent de s’appliquer“. La compagnie, qui a décidé d’annuler une partie de ses vols vers l’Italie entre le 13 et le 31 mars en raison d’une baisse de la demande, propose toutefois de basculer les passagers sur d’autres vols ou de les rembourser.

Emirates et Qatar Airways

Les deux compagnies, qui disposent dans le Golfe de “hubs” vers l’Asie, ont elles aussi annoncé des mesures commerciales : les clients d’Emirates faisant une réservation avant le 31 mars pourront changer sans frais la date de leur voyage si celui-ci est effectué dans un délai de 11 mois. Qatar Airways propose elle que les personnes ayant prévu de voyager d’ici le 30 juin pourront changer la date de leur voyage ou changer leur billet en bon d’achat valable un an.

Municipales à Paris : Rachida Dati devance Anne Hidalgo, selon un sondage

Lufthansa

La compagnie aérienne allemande Lufthansa a annoncé mercredi que la réduction drastique de ses capacités décidée en raison de l’épidémie du coronavirus allait entraîner l’annulation de 23.000 vols entre le 29 mars et le 24 avril. “En raison des circonstances exceptionnelles“, Lufthansa “publie aujourd’hui des plans de vols réduits“, indique le groupe dans un communiqué, ajoutant que “des annulations supplémentaires sont attendues pour les prochaines semaines“. Ces vols s’ajoutent aux 7.100 déjà supprimés d’ici la fin du plan de vol hivernal le 28 mars. Les compagnies aériennes de Lufthansa Group, Lufthansa, SWISS, Austrian Airlines, Brussels Airlines et Air Dolomiti proposent des options de report plus flexibles. Cette nouvelle politique s’applique aux réservations existantes et futures. Des facilités de reports et de modifications sont mises en place pour les vols déjà réservés et à réserver.

Avec Marianne

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Année scolaire 2020-2021 : rentrée ce lundi au Togo