WhatsApp / 15 mai : bonne nouvelle pour les utilisateurs !

Bonne nouvelle pour les utilisateurs de WhatsApp ! Plus de soucis à se faire pour le 15 mai au sujet de la nouvelle politique de confidentialité. C’était la date fatidique pour accepter la nouvelle charte sur les données personnelles au risque d’être confronté à une fermeture de compte ou la restriction des fonctionnalités. Mais il n’y a plus de crainte à avoir.

“Vous pourrez toujours accepter les mises à jour après le 15 mai. […] Pour ceux qui n’ont pas encore eu la possibilité de le faire, leurs comptes ne seront pas supprimés et ne perdront pas leurs fonctionnalités le 15 mai. Nous continuerons de fournir des rappels à ces utilisateurs dans WhatsApp dans les semaines à venir”, a indiqué un porte-parole de WhatsApp dans un article de blog.

Bien que l’idée de suppression des comptes eût été écartée, WhatsApp expliquait il y a quelques semaines que ses utilisateurs ne pourraient ni écrire de messages ni en recevoir.

Déjà en janvier, la messagerie avait repoussé du 8 février au 15 mai la durée l’échéance pour signer les nouvelles politiques. « Nous savons qu’il y a eu de la confusion et de la désinformation à propos de cette mise à jour, et nous voulons aider tout le monde à comprendre nos principes et les faits », déclarait son équipe à ce moment-là.

Mais selon Presse-citron, le contexte semble bien différent entre ces deux épisodes. WhatsApp se targue d’avoir réussi à mettre en conformité un grand nombre d’utilisateurs. L’exode précédent de centaines de milliers d’utilisateurs entre septembre et décembre vers d’autres applications semble se reproduire mais cette fois dans le sens inverse.

Le nombre d’utilisateurs de WhatsApp est passé à 3,45 milliards d’utilisateurs actifs mensuels au 31 mars 2021, contre 3,3 milliards le 31 décembre. « Nous avons passé les derniers mois à fournir plus d’informations sur notre mise à jour aux utilisateurs du monde entier », disait le porte-parole de WhatsApp. « Pendant ce temps, la majorité des personnes qui l’ont reçue ont accepté la mise à jour et WhatsApp continue de croître », ajoutait-il.




Plus d'articles
Pétards du Nouvel an : un mort dans le Bas-Rhin