in ,

« WhatsApp n’est pas créé pour s’insulter », dit Idriss Déby

Le débit d’internet a été diminué au Tchad pour empêcher la propagation des « messages haineux » sur les réseaux sociaux, en particulier WhatsApp.

Trump désigne « la plus grande erreur » de l’Histoire des États-Unis

« La diffusion de messages d’incitation de haine et de division » a poussé le gouvernement à prendre « cette mesure temporaire » le 22 juillet, qui sera « levée d’un moment à l’autre », admet le ministre Mahamat Zene Cherif, porte-parole du gouvernement.

Cette décision survient après la diffusion d’une vidéo d’un officier tchadien, lors d’une altercation avec des mécaniciens le 14 juillet, qui tire à bout portant sur deux d’entre eux avant d’être lui-même attaqué à l’arme blanche.

Voici les aliments à ne surtout pas donner aux chiens

Le militaire est très critiqué sur les réseaux sociaux et la polémique a pris une telle ampleur que le président Déby a réagi à l’occasion des célébrations de l’Aïd al-Adha ou Tabaski.

Sans évoquer directement le blocage d’internet ou la vidéo, il s’est focalisé sur le service de messagerie WhatsApp et les VPN, des logiciels qui permettent de contourner le blocage de l’internet local. « WhatsApp et VPN ne sont pas créés pour s’insulter, pour cultiver la déchirure du tissu national ou pour critiquer des ethnies », a-t-il dit.

Avec BBC



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Une nouvelle méthode pour prédire les formes graves de Covid-19 créée au Japon ?

Real Madrid : le recrutement de Zidane plombé à cause de Gareth Bale ?