WhatsApp : voici les smartphones qui ne pourront plus accéder à l’application en 2021

Comme chaque année, l’application WhatsApp a fait le tri parmi les téléphones aptes à l’utiliser et ceux qui sont devenus trop dépassés. À l’approche du mois de janvier 2021, la plateforme appartenant à Facebook va ainsi faire ses adieux à certains appareils tournant sous d’anciennes mises à jour de leur système d’exploitation.

Et on ouvre le bal avec l’iPhone. L’année prochaine, pour pouvoir continuer à bénéficier de WhatsApp, il faudra impérativement disposer d’un appareil fonctionnant sous iOS 9.

Apple, comme vous le savez, se montre assez généreux en terme de rétrocompatibilité, mais cette décision va tout de même laisser pas mal de smartphones sur le carreau. Plus précisément les iPhone 4 et tous les modèles précédents.

Si ces derniers accusent leur âge, ils restent encore très utilisés sur les marchés émergents, tout le monde n’ayant pas forcément l’envie, ou les moyens, de changer d’iPhone tous les ans.

Il y a cependant un second problème à souligner. Cette mesure veut également dire que les personnes disposant d’un iPhone 4s, d’un iPhone 5, d’un iPhone 5S, d’un iPhone 5C ou même d’un iPhone 6 et d’un iPhone 6s devront impérativement migrer sur iOS 9. Or on le sait, si la plateforme fonctionne avec des modèles souvent très obsolètes, cela s’en ressent tout de même sur leurs performances générales. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est préférable, au bout d’un moment, de ne plus installer les mises à jour proposées par Apple.

Du côté d’Android, la fragmentation est un peu plus prononcée, dans la mesure où la plateforme est utilisée par davantage de constructeurs.

Et là encore, il va falloir penser à mettre votre appareil à jour si vous le pouvez, car WhatsApp ne fonctionnera plus sur les versions précédentes à Android 4.0.3 à partir de l’année prochaine.

Alors une fois de plus, si on raisonne uniquement à partir de notre marché, cette mesure ne concernera pas grand monde. Toutefois, le monde ne se limite pas à l’hexagone, ni même aux frontières européennes. En Afrique, en Inde ou même en Amérique latine, beaucoup n’ont pas d’autres choix que d’utiliser de vieux, parfois très vieux smartphones.

Reste que WhatsApp ne propose pas d’autres solutions. Et sachant que les constructeurs de smartphones sous Android sont un peu moins portés sur la rétrocompatibilité, cela veut aussi dire que cela va impacter de nombreux terminaux à travers le monde.

Avec Fredzone.

Similaires