« Zidane est une merde » : les révélations de Ronaldo qui mettent Pérez dans une situation inconfortable

Le Real Madrid est un club dont la situation est enviée par beaucoup de monde. La preuve, c’est pratiquement le seul grand club qui a pu traverser cette crise sanitaire en bonne santé, une situation qui est due à la gestion de son président Florentino Pérez, qui a tendance à s’emporter des fois comme nous le révèle Ronaldo.

« La dernière fois que je plaisantais avec Florentino Pérez… je pense que je vais vous raconter cette histoire, même s’il entendra que ce sera un peu énervé et trompé », a déclaré le légendaire attaquant brésilien Ronaldo Nazario via le podcast Flow.

« Je déjeunais avec lui [Perez] et la compo de départ du Real Madrid a été publiée. Le directeur de la communication du club m’a immédiatement envoyé la composition et je l’ai vérifiée sur mon téléphone. J’ai dit : ‘Président, vous ne pouvez toujours pas faire la composition de votre propre équipe ? Vous ne savez pas qui va jouer devant ? Je suis déjà venu ici en sachant qui jouera pour mon équipe [Ronaldo est le président du Real Valladolid], après tout, j’ai fait cette équipe. Il a dit : ‘Merde… deux ans en tant que président et vous pouvez faire partie de l’équipe, mais à ce jour, je ne peux pas’… En fait, je ne fais pas de compo. Je voulais juste le taquiner parce qu’il se plaint souvent des entraîneurs et d’autres trucs. Les présidents de club ont cette habitude de critiquer les entraîneurs et de beaucoup se plaindre. »

Ensuite, Tribuna a révélé que lorsqu’il lui a été demandé si Pérez le croyait réellement, le Brésilien a répondu : « Oui, il s’est fâché parce que je fais partie de la composition de ma propre équipe et il ne le fait toujours pas. Je me souviens que dans ce match, Vinicius Jr n’était pas dans le XI et il s’est mis en colère en disant ‘’Zidane est une merde’’ et tout ça, il s’est beaucoup plaint », a ajouté le joueur de 45 ans. C’est dire qu’au Real Madrid, c’est du pur plaisir de voir que le président n’a aucun impact sur les décisions des entraîneurs.