Zimbabwe: l’ancien président Robert Mugabe est mort

L’ancien président du Zimbabwe Robert Mugabe est mort à l’âge de 95 ans, a annoncé ce vendredi son successeur, Emmerson Mnangagwa, sur son compte Twitter.

Pendant son règne de trente-sept ans à la tête du Zimbabwe jusqu’à sa chute en 2017, Robert Mugabe est passé du statut de héros de l’indépendance et ami de l’Occident à celui de tyran qui a provoqué l’effondrement économique de son pays. «Il fut un formidable dirigeant dont le pouvoir a dégénéré au point de mettre le Zimbabwe à genoux», résume Shadrack Gutto, professeur à l’Université sud-africaine Unisa.

Il a survécu moins de deux ans à peine après son humiliante démission en novembre 2017, sous la pression de l’armée.

Lire aussi: Burkina Faso/Procès du putsch manqué : le verdict est tombé ce lundi

Lorsqu’il a pris les rênes de l’ex-Rhodésie, devenue indépendante en 1980, Robert Mugabe a séduit. Sa politique de réconciliation, au nom de l’unité du pays, lui vaut des louanges générales, particulièrement dans les capitales étrangères. «Vous étiez mes ennemis hier, vous êtes maintenant mes amis», lance l’ex-chef de la guérilla. Il offre des postes ministériels clés à des Blancs et autorise même leur chef, Ian Smith, à rester au pays.

Bardé de diplômes, le révolutionnaire Mugabe apparaît comme un dirigeant modèle. En dix ans, le pays progresse à pas de géant: construction d’écoles, de centres de santé et de nouveaux logements pour la majorité noire. Très tôt pourtant, le héros a la main lourde contre ses opposants.

Source : Le Figaro avec AFP

Plus d'articles
Dr. Dre : son ex femme veut toute une fortune de pension par mois