Zimbabwe: l’attribution par Harvard d’un titre à la première dame crée polémique

Aux États-Unis, une quinzaine de diplomates et universitaires s’insurgent contre un titre décerné par l’université d’Harvard à la première dame du Zimbabwe, écrit ce jeudi rfi.fr

En effet, Il y a quelques jours, la prestigieuse université américaine a nommé Auxilia Mnangagwa – l’épouse de l’actuel président Emmerson Mnangagwa – ambassadrice honoraire pour le développement de la santé sur le continent. Une nomination inquiétante selon ces personnalités américaines, qui ont publiquement appelé l’université à retirer le titre décerné, précise le site d’informations français.

Plus de quinze diplomates – dont les quatre derniers ambassadeurs américains au Zimbabwe- ont signé cette lettre ouverte à l’université d’Harvard. Dans leur courrier, adressé au directeur du projet, de la faculté de médecine, ils font part de leur indignation.

Lire aussi: Éthiopie : l’étudiante qui a passé ses examens 30 minutes après l’accouchement admise

« S’associer à l’épouse du président Emmerson Mnangagwa et à son régime autoritaire nuit à l’image d’Harvard. Et à ses efforts pour promouvoir des acteurs de la santé sur le continent », estiment les signataires.

« Un véritable paradoxe »

Pour Rejoice Ngwenya, analyste politique zimbabwéen, ce n’est pas le moment de distribuer des distinctions, surtout pas à des acteurs politiques. « Le secteur de la santé est en pleine crise au Zimbabwe. Il y a des épidémies, les hôpitaux n’ont pas de médicaments, pas d’eau, pas d’électricité. Les médecins du secteur public sont en grève, un de leur membre a récemment été enlevé. Cette distinction décernée à la première dame est un véritable paradoxe. »

Les diplomates américains demandent à ce que ce titre d’ambassadeur honorifique soit retiré à la première dame.

Et pour conclure, « Auxilia Mnangagwa est en droit de recevoir ce titre pour sa lutte contre le cancer chez les femmes », ont répondu les autorités zimbabwéennes. Et l’appel de ces diplomates américains est « entaché de haine, de jalousie et de racisme ».

rfi.fr

Similaires