Zimbabwe : Le vice-président du pays abandonne le navire

Ce lundi 1er mars, le vice-président du Zimbabwe Kembo Mohadi a donné sa démission suite à des accusations “immorales” dont l’homme d’Etat a fait l’objet ces derniers jours.

« Je démissionne de mon poste de vice-président de la République du Zimbabwe en vertu de l’article 96 (2) de la loi n° 20 de 2013 sur la Constitution du Zimbabwe, avec effet immédiat », a-t-il annoncé dans un communiqué publié par le ministère de l’Information sur Twitter.

Tout en remettant sa démission, M. Mohadi a rejeté en block les allégations contre sa personne tout en maintenant qu’il était innocent.

Par ailleurs, il a profité pour affirmer qu’il était victime « de distorsion de l’information, de clonage de voix, d’intimidation commanditée et de sabotage politique ».

Avec KOACI


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Insolite : un homme arrêté par un serpent après avoir volé un matelas