Plusieurs personnes ont été blessées dans une explosion survenue samedi au Zimbabwe lors d’un meeting électoral à Bulawayo (sud) du Président de la République, a signalé son porte-parole. La télévision locale évoque une tentative d’assassinat.

 «Le Président a été évacué avec succès. Il se trouve au siège de la province à Bulawayo», a déclaré au téléphone à l’AFP son porte-parole, George Charamba. «Nous pensons qu’il s’agit d’une explosion, qui s’est certainement produite très près de la tribune où se trouvaient les personnalités.»



Un correspondant de l’AFP sur place a signalé que plusieurs personnes avaient été blessées par l’explosion, sans autre précisions immédiates sur leur état de santé. De nombreuses ambulances étaient présentes sur place pour évacuer ces blessés.

Une vidéo montrant vraisemblablement l’explosion survenue lors de cette réunion a été mise en ligne sur le Net.

Le vice-Président zimbabwéen, Kembo Mohadi, et sa femme auraient été blessés, a indiqué Reuters se référant à une source proche du Président de la République.

Selon plusieurs témoins, l’explosion a été ressentie alors que le chef de l’État, candidat du parti au pouvoir, la Zanu-PF, à l’élection présidentielle prévue le 30 juillet prochain, venait de terminer son discours devant plusieurs centaines de ses partisans.

La réunion se tenait dans un stade de Bulawayo, la deuxième ville du Zimbabwe, considérée comme un fief de l’opposition.

Les scrutins présidentiel et législatifs du 30 juillet sont les premiers organisés depuis la démission en novembre du président Robert Mugabe, qui a dirigé le Zimbabwe d’une main de fer depuis son indépendance en 1980.