Zlatan Ibrahimovic : “LeBron, quand il fait de la politique…” ; la réponse cinglante du basketteur

 Il y a quelques jours, dans une interview à la chaîne suédoise Discovery+, Zlatan Ibrahimovic avait désapprouvé l’engagement des sportifs, notamment LeBron James, en politique.

«Il est phénoménal mais je n’aime pas quand les gens qui disposent d’un statut font de la politique en parallèle». Et d’ajouter : «Je veux dire, faites ce pour quoi vous êtes bon. Restez dans votre catégorie. Je joue au football parce que je suis le meilleur pour cela. Je ne fais pas de politique. Si je voulais être politicien, je ferais de la politique», avait-il déclaré provoquant de vives réactions.

Vendredi soir, LeBron James, tout en mood combattant après sa belle victoire contre les Blazers (93-102), n’a pas mâché ses mots quand un journaliste lui a demandé de répondre aux propos de Zlatan Ibrahimovic en conférence de presse, rapporte Parlons-basket.

“Je ne suis pas vraiment le genre de gars qu’il faut venir attaquer car je fais ce qu’il faut”

Vous savez, je ne me tairai jamais sur les choses qui ne vont pas. Je prêche pour mon peuple, je prêche pour l’égalité, pour la justice sociale, le racisme, les gens qui ne peuvent pas voter à cause du système… Bref, toutes choses qui se passent dans notre communauté, parce que j’ai fait partie de cette communauté. Je sais ce qu’il se passe, j’ai un groupe de plus de 300 enfants dans mon école qui vivent la même chose, ils ont besoin d’une voix et je suis leur voix. J’utilise ma plateforme pour continuer à faire la lumière sur tout ce qui peut se passer non seulement dans ma communauté, mais aussi dans ce pays et dans le monde entier. C’est impossible pour moi de ne m’en tenir qu’au sport, car je comprends cette plateforme et la puissance de ma voix. Zlatan peut juste demander à Renee Montgomery si j’aurais pu me taire et dribbler, en voyant aujourd’hui cette belle femme noire faire partie d’un groupe, celui du groupe de propriétaires avec le Dream d’Atlanta. Mais c’est drôle que Zlatan dise ça parce qu’en 2018, il était le même genre de personne en Suède, il parlait des mêmes choses. Parce que son nom de famille n’était pas comme les autres, il pensait être victime de racisme sur le terrain. Pas vrai ? Il a bien dit ça non ? C’est bien ce qu’il me semblait. Voilà. Je parle avec un esprit très instruit. Je ne suis pas le bon gars à qui s’en prendre, parce que je sais ce que je dis“.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Arthrose: bientôt le remède ?