11 millions de Francs CFA proposés à celui qui pourra passer 10 heures dans une maison hantée (images)

Cela semble bien simple de passer une nuit dans une maison hantée afin de toucher 20.000 dollars (11 millions fcfa). De l’argent facile? Pas vraiment.

Personne n’a jamais pu tenir, car «c’est une expérience rude, intense et vraiment effrayante», affirme le propriétaire du manoir McKamey situé dans le Tennessee sur le site de cette expérience psychologique, rapporte Sputnik qui indique que plus de 63.000 personnes ont déjà signé une pétition exigeant sa fermeture.

Togo: L’OIF recrute pour ces 5 postes (31 octobre 2019)

De vraies tortures

Selon des témoignages d’anciens participants et des vidéos d’épreuves relayées sur les réseaux sociaux, les gens ne rencontrent pas de «spectres», ni de «fantômes». En revanche, ils se font torturer au point de se faire arracher des dents ou des ongles sans anesthésie, subir des agressions sexuelles et des tortures sous l’eau. Le texte de la pétition précise qu’une des personnes a perdu connaissance lors des tortures.

​Pour embarquer dans cette visite à glacer le sang, il faut remplir certaines conditions. Premièrement, il faut avoir au moins 21 ans pour pouvoir y participer. Ensuite, il est indispensable de fournir une attestation médicale de bonne santé physique et mentale et un test de dépistage de drogues, ainsi qu’une assurance. Enfin, il est obligatoire de signer une décharge de 40 pages.

Top 20 des africains francophones les plus riches : Patrice Talon et Sébastien Ajavon au coude-à-coude

​L’organisateur de la maison hantée prévient que les futurs participants seront poussés «à bout sur le plan psychologique et sur le plan physique» dans les conditions de faible visibilité, d’humidité, avec un contact étroit avec des acteurs lors «des scènes d’horreur très réelles». C’est pourquoi la dernière condition pour empocher la prime, tenir 10 heures à l’intérieur de la demeure, semble un objectif inatteignable.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
PSG : le Barça n’a pas l’argent pour le dossier Willian