La ville de Dakar a été, ce jeudi 21 novembre, la capitale des scientifiques africaines en accueillant la 10e édition du Prix Jeunes Talents Afrique subsaharienne L’Oréal-Unesco pour les femmes et la science.

Droguée par 3 femmes, une gérante d’un point de transfert d’argent se fait voler plus d’1 million



Les lauréates au nombre de vingt (quinze doctorantes et cinq post-doctorantes) sont originaires de quinze pays africains. Elles sont retenues sur plus 400 candidatures en reconnaissance de ‘leur engagement pour l’avenir du continent’ africain.

Togo/Semaine africaine des sciences : 3 meilleures enseignantes récompensées

 Ces 20 jeunes femmes viennent de divers domaines tels que l’informatique, la médecine, la biologie, etc., et sont “témoins de la diversité de l’excellence au féminin en Afrique subsaharienne pour s’être consacrées à la résolution de sujets particulièrement d’actualité sur le continent, à l’image du mieux-être alimentaire, de la lutte contre la mortalité néonatale, la tuberculose ou encore la malaria”, a expliqué la directrice générale de la Fondation L’Oréal, Alexandra Palt.

Passer trop de temps au boulot peut vous rendre chauve (étude scientifique)

Bourse de 10 000 à 15 000 euros

Au-delà de la distinction, les jeunes femmes ont reçu une bourse allant de 10 000 à 15 000 euros pour financer leurs travaux.

Ces 20 professionnelles comptent profiter de ce prix pour mener à bien leurs recherches, souvent menacées par un manque de financement ou la difficulté de combiner leur vie familiale et professionnelle.

Togo/Semaine africaine des sciences : de la théorie à la pratique à Kouvé

Il est à noter que c’est la 2e année consécutive que la Fondation L’Oréal et l’Unesco consacrent, ce programme initié depuis 22 ans et destiné aux femmes scientifiques dans le monde, entièrement aux femmes africaines.