in

28 février : journée mondiale sans Facebook, un pari plutôt compliqué

Ce 28 février, est la journée mondiale sans Facebook. Cette journée a été proposée pour se priver de Facebook pendant une journée.

L’objectif de cette drôle de journée est de lutter contre l’addiction aux réseaux sociaux (cyberdépendance) et protester contre l’intrusion des pubs qui se font passer pour de l’information.

Nigeria : un Youtubeur crée la confusion en se faisant passer pour Wizkid (vidéo)

Pour beaucoup de personnes, ce pari est carrément impossible.

“Je ne peux malheureusement pas faire une journée sans Facebook parce que une fois à la maison, après l’école et le boulot, l’ennuie s’installe (…) Du coup, il m’est vraiment impossible de faire une journée sans Facebook car en gros, ça me permet de déstresser”, a déclaré un internaute. 

Mais les avantages de cette journée applicable aux autres plateformes telles que SnapchatInstagramTik Tok… sont bien connus ; passer une journée avec soi-même et des personnes qui nous entourent sans risque de baisser les yeux sur son ordinateur ou smartphone pendant des heures, penser librement.

Facebook pourra prochainement géolocaliser les utilisateurs sans GPS

L’autre enjeu de cette journée est la sécurité de l’entreprise de Mark Zuckerberg. Facebook a déjà subi de nombreuses attaques qui ont mis à mal les données des utilisateurs. Ceux-ci s’orientent maintenant vers les autres réseaux. 

Mais Zuckerberg ne s’en inquiète pas trop. Il possède aussi l’application de messagerie, Whatsapp et Instagram.



Un ancien ambassadeur iranien au Vatican décède du coronavirus

Meghan Markle : cette proposition de la reine qu’elle avait refusée avant son mariage