in

4 légendes qui n’ont pas été respectées par le FC Barcelone

Luis Suarez a signé au FC Barcelone tout sourire. Il y est devenu une légende puis il a été dégagé du club sans vraiment trop de soin. Malheureusement, il n’est pas le seul. Voici, selon Oh My Goal, 5 légendes du Barça qui ont été mises à la porte par le club sans état d’âme.

  1. Luis Suarez

Luis Suarez était devenu indésirable au sein de l’effectif du Barça. Le 3e meilleur buteur de l’histoire du club a été prié de plier bagages au Camp Nou cet été et cela a rendu fou Lionel Messi. « Tu méritais de partir d’une autre manière, comme un des joueurs les plus importants de l’histoire du club. Pas d’être dégagé comme tu l’as été », pestait le sextuple Ballon d’Or en septembre dernier. Suarez a été transféré du FC Barcelone à l’Atlético Madrid pour presque rien et le Barça n’a pas recruté de remplaçant. En conférence de presse, une poignée de main et bye.

  1. Ronaldinho

« Roni » a presque tout gagné au Barça et avait le monde à ses pieds. Même le stade Santiago Bernabeu qui l’avait applaudi lorsqu’il a détruit le Real Madrid dans le clasico en 2005. Puis Pep Guardiola est arrivé et a scellé la fin de « R10 » dans le club catalan.

Guardiola voulait une équipe nouvelle avec une philosophie de jeu basée sur le « tiki taka », qui veut dire « prends le ballon, passe le ballon ». Il voulait s’appuyer sur les talents de la Masia et mettre fin aux passe-droits des stars. Le Catalan pensait que Ronaldinho, Eto’o et Deco étaient des rebelles qui avaient une mauvaise influence sur Lionel Messi, âgé de 18 ans à l’époque.

  1. Rivaldo

Rivaldo était un magicien brésilien adoré des Catalans. Mais le courant n’est jamais passé entre Louis Van Gaal et le champion du monde 2002. « Van Gaal ne voulait pas de moi à Barcelone », disait le Brésilien en 2010. Le coach néerlandais voulait faire jouer le n°10 sur le côté gauche et qu’il soit focalisé sur le marquage du latéral droit adverse. Au final, Van Gaal l’a forcé à quitter l’équipe.

  1. Ronaldo Nazario « R9 »

El Phenomeno n’a disputé que la saison 1996-97 au club, marquant 47 buts en 49 matchs avant d’être vendu à l’Inter l’année suivante par le président Nunez. « J’avais signé ma prolongation de contrat à la fin de la saison puis je suis parti au Brésil. Cinq jours plus tard, ils m’ont appelé et m’ont dit que le contrat ne tenait plus. Je voulais rester mais le club ne me valorisait pas assez. », révèle Ronaldo Nazario en 2020. Selon son agent, il avait signé un contrat qui a été changé le jour suivant. Comme le club blaugrana n’a pas tenu sa parole, l’agent a dû trouver un autre point de chute, et vite, au Brésilien.




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Tension Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français

Tension : Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français

Cameroun / Massacre de Kumba : le gouvernement au chevet des familles endeuillées