in ,

4 Trucs et astuces pour booster ses ventes en ligne

Le commerce électronique est en plein boom.

Plus que jamais, ce modèle d’affaires s’impose comme un incontournable puisqu’il offre d’immenses possibilités ; les entrepreneurs ont donc avantage à faire un virage vers le commerce électronique. Mais pas n’importe comment !

  1. L’importance de maîtriser les concepts-clés

Que ce soit du jargon (SEO, UX, KPI, inventaire FBA sur Amazon), les conformités douanières ou le fait de se familiariser avec la science de l’emballage et du transport, l’entrepreneur doit être en mesure de prendre des décisions éclairées afin d’éviter une escalade de coûts.

En sachant notamment comment fonctionnent ces éléments-clés du commerce en ligne, il peut gérer ses ressources afin d’optimiser ses actions et le retour sur l’investissement en vue de faire croître ses ventes.



  1. Être informé des grandes tendances

Le trafic Internet sur appareil mobile est en augmentation et de plus en plus de clients accèdent à du contenu numérique via les applications, smartphones et tablettes. Cependant, les consommateurs préfèrent toujours réaliser leurs achats sur ordinateurs et tablettes, tandis qu’une plus petite proportion achète via un portable.

Places des marchés en ligne vs les sites de ventes directes : quel modèle d’affaires prévaudra dans le cybercommerce ? Tout dépendra de la capacité à offrir une expérience client hors pair, notamment en considérant la rapidité de la livraison.

  1. Il est primordial d’avoir un plan

Plusieurs points sont à considérer : planification financière, gestion du changement, plan et budget de marketing numérique, gestion des commandes, stratégie d’entrée et de distribution de nouveaux marchés ne sont que quelques aspects dont on doit tenir compte dans son plan pour faire croître son commerce en ligne.

  1. Face au changement, saisir les opportunités

En ligne, la clientèle potentielle est mondiale… pourvu qu’elle puisse trouver l’entreprise ! Il faut donc tirer son épingle du jeu pour que les internautes trouvent facilement leur produit ou leur service. On doit également anticiper une augmentation des ventes, parfois rapide. Il faut potentiellement déployer un réseau de livraison national et parfois même international efficace. Si on désire exporter, il faut connaître les normes et cultures de nos clientèles internationales, les frais de douane, les certifications requises, etc.

Source : leDroit Numérique




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

FC Bruges : cet incident d’Emmanuel Dennis sanctionné

France : un adjoint au maire pris en flagrant délit en train de filmer sous la jupe d’une femme