5G : l’union entre Nokia et Google approuvée

Nokia a choisi Google Cloud. Les deux entités annoncent la signature « d’une collaboration stratégique pour transformer l’infrastructure digitale de Nokia ». L’équipementier télécom européen va utiliser les produits et services de la suite Google Cloud. Cette collaboration s’inscrit dans le cadre de la transformation numérique de Nokia. Un tel partenariat est le moyen pour Nokia d’accélérer sa digitalisation et de gagner en flexibilité, tout en maîtrisant ses coûts de fonctionnement.

 

Dans le contexte actuel, les conséquences de cette collaboration stratégique dépassent très largement le cadre d’un simple contrat de prestations de services et d’hébergement de Cloud. Les opérateurs télécoms européens sont en train de déployer leur réseau 5G. Or, la nature des informations transférées dans le Cloud de Google n’a pas été précisée. Ce alors que gouvernement américain dispose d’une arme redoutable : le Cloud Act, qui lui permet de demander à n’importe quelle entreprise américaine de lui fournir les informations dont elle dispose sur ses clients, qu’ils soient américains ou non. À Bercy, la nouvelle a été qualifiée de « gênante ».

 

En effet, au nom de la souveraineté nationale, la France s’est dotée d’un dispositif imposant une validation par les services de l’Etat (Anssi) des choix d’équipements et logiciels faits par les opérateurs pour leur réseau. Ce partenariat changera-t-il la donne? Il est encore trop tôt pour trancher.

 

Par ailleurs, les États-Unis sont en guerre ouverte contre Huawei, concurrent de Nokia dans les équipements télécoms. Or, la virtualisation des réseaux télécoms est un axe majeur de développement pour les équipementiers et leurs clients opérateurs. Le rapprochement, fut-il uniquement commercial, entre Google et Nokia soulève d’autres interrogations, alors que Donald Trump a officiellement appelé de ses vœux un rachat de Nokia par un acteur américain. Interrogé par le Figaro sur un éventuel rapprochement entre Google et Nokia, Google a répondu « ce n’est absolument pas le sujet, ni l’objet de l’annonce ».

 

L’hypothèse d’un rachat de Nokia par Microsoft est par ailleurs régulièrement remise sur le devant de la scène outre-Atlantique, sans jamais aboutir. Ce scénario serait très ironique : Microsoft a racheté la branche terminaux mobiles de Nokia en 2014… Et l’a enterré.

source : lefigaro.fr