Académie française : François Sureau rejoint les immortels

Ce jeudi 15 octobre, l’écrivain et avocat François Sureau (63 ans) a été élu à l’Académie française au premier tour par 19 voix sur 27, sans aucun bulletin blanc, ni croix, fait exceptionnel depuis dix ans. Il siégera au fauteuil de l’historien Max Gallo.

«C‘est un brillant sujet. Il est d’une profonde érudition et doté de connaissances encyclopédiques», se félicite l’académicien Jean-Marie Rouart.

«Il s’offre de contrebalancer ce caractère brillant par des violons d’Ingres inattendus, comme sa passion pour la Légion étrangère. Il a une nostalgie de la fraternité virile. C’est un homme très inséré dans la société d’aujourd’hui et qui rue dans les brancards. Il a la coquetterie des infréquentables. Il a un parcours littéraire parfait», poursuit Jean-Marie Rouart. 

François Sureau est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, dont “Garçon, de quoi écrire” (Gallimard) qu’il a co-écrit avec Jean d’Ormesson en 1989. Il a reçu le Grand Prix du roman de l’Académie française en 1991 pour “L’Infortune” (Gallimard) ; le Prix Goncourt de la nouvelle en 1997 pour “Le Sphinx de Darwin” (Fayard) et le prix Méditerranée en 2003 pour “Les Alexandrins”, (Gallimard). Son dernier ouvrage “L’Or du temps” (Gallimard) est sorti au mois de mai 2020.

C’est la deuxième fois que l’écrivain présente sa candidature à l’Académie française. En 2004, il obtenait 8 voix contre 13 pour Alain Robbe-Grillet, qui était élu. Avec cette élection, il ne reste donc plus que six fauteuils vacants. La prochaine élection aura lieu le 26 novembre, au fauteuil de Jean d’Ormesson.

Similaires