Accusé à tort d’être un pédophile, un retraité battu à mort

Un homme âgé de 74 ans a succombé à ses blessures lundi 31 août, après avoir été roué de coups la veille par un jeune homme, à Saint-Genis-Pouilly (France), aux portes de Genève. Celui-ci était persuadé que l’aîné était un pédophile qui s’en était pris à son cousin âgé d’une douzaine d’années, malgré les dénégations de l’enfant, indique le journal «Le Progrès». L’auteur des violences a été arrêté.

Bayern Munich : un entraîneur accusé de racisme congédié

 

Dimanche matin, le prévenu a débarqué chez sa tante, absente à ce moment, et s’est retrouvé nez à nez avec un septuagénaire. Le senior, en caleçon car il sortait du lit, était un ami de l’habitante des lieux; elle lui avait demandé de garder son fils durant la nuit.

TikTok : la bataille de communication contre Trump relancée

 

Le jeune homme de 25 ans l’a alors accusé d’avoir abusé de son jeune cousin et a appelé les gendarmes. Lorsque ces dernier sont arrivés sur place, leur interlocuteur était en train de tabasser l’aîné, en hurlant au viol. L’enfant a pourtant expliqué qu’il n’avait «pas été victime de quoi que ce soit», relate «Le Progrès», et que cet ami de sa mère s’occupait de lui en son absence.

Côte d’Ivoire / 3e mandat de Ouattara : des morts annoncés dans les manifestations

 

Souffrant de douleurs au ventre et thorax, le septuagénaire a été emmené à l’hôpital de Saint-Julien-en-Genevois (France). Son état s’est rapidement dégradé. Il est décédé lundi des suites de ses blessures. Son agresseur a d’abord été arrêté pour violences volontaires aggravées. Mais avec le décès de la victime, la qualification des faits devrait évoluer vers celle « d’homicide volontaire» ou de «violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner».

Plus d'articles
Gifle d’Emmanuel Macron : ce que l’on sait des 2 hommes interpellés