in

Affaire de favoritisme à la BAD : Le patron de la banque, Adesina Akinwumi, clame son innocence

Le Président de la Banque d’Afrique de Développement (BAD), Adesina Akinwumi, est de nouveau visé par une enquête. En effet il avait été accusé essentiellement de favoritisme, jadis par des “lanceur d’alertes”. Mais suite à des enquêtes internes, menées entre février et avril, il a été disculpé.

Aux Etats-Unis, une actionnaire de poids de la Banque revient sur l’affaire et demande à ce qu’une nouvelle enquête extérieure et indépendante soit menée par rapport à cette accusation.

Le patron de la BAD, Akinwumi Adesina, blanchi des accusations de favoritisme

Le bureau du conseil des gouverneurs, composé de l’Argentine, de la Côte d’Ivoire et de la Namibie ont « rapidement » exaucé ce souhait de Washington en donnant le feu vert à une enquête indépendante. En effet, dans une lettre signée de Steven Mnuchin datée du 22 mai, le secrétaire américain au Trésor y faisait part de ses « sérieuses réserves » sur la précédente enquête interne menée par la BAD qui avait disculpé Akinwumi Adesina.

FC Barcelone : le club veut vendre ces 6 joueurs pour s’offrir le crack argentin

Une enquête qui fragilise davantage une réélection du Nigérian Adesina Akinwumi en août prochain à la tête de la BAD. Toutefois, l’Economiste spécialiste du développement clame son « innocence » et assure avoir reçu « des marques de soutien du monde entier ces dernières semaines ».

Avec RFI



Togo : appel à candidatures au concours d’entrée à l’Institut International des Assurances de Yaoundé

Covid-19/Nigeria : Validation de 3 produits locaux pour le traitement