Crédit Photo : lexpress

Affaire de la sextape : Karim Benzema victime de …, son avocat brise le silence

En dépit de son but inscrit, mercredi dernier, face au Sherrif Tiraspol, Karim Benzema n’a pas digéré sa condamnation à un an de prison avec sursis et 75.000 euros d’amende prononcée par le tribunal de Versailles en conclusion du procès de l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena.

« Il n’est pas content d’être condamné pour quelque chose qu’il n’a pas fait, regrette son conseil. C’est une affaire enveloppée d’un voile médiatique extrêmement désagréable pour M. Valbuena, comme pour M. Benzema. Pour lui, c’est déstabilisant », a commenté son avocat, Me Antoine Vey, au micro des Grandes Gueules sur RMC.

Et à en croire le représentant du buteur madrilène, son absence au procès qui s’est déroulé fin octobre a forcément joué en sa défaveur.

Et sa présence en appel changera forcément la donne. « Il sera présent en appel. C’est sûr. Sauf à ce qu’ils audiencent – comme la première fois – le dossier pendant un match auquel il ne peut se déroger.

Cela s’est passé entre un match de Ligue des champions et celui contre Barcelone. Il était impossible de préparer son procès et de venir entre les deux matches », a-t-il assuré.

Un procès en appel qui sera l’occasion d’une nouvelle tempête médiatique pour l’ancien Lyonnais. « M. Benzema est aussi une victime de tout ce processus médiatico-judiciaire. Avant même d’avoir été jugé définitivement, il a été accusé.

En tant qu’avocat de M. Benzema, on mesure la très grande violence de ce qu’il subit sur les réseaux sociaux et d’attaques permanentes.

Il y a toujours des gens pour le déstabiliser, sur cette affaire en particulier », a-t-il en effet regretté.

Plus d'articles
Emiliano Sala : de nouvelles révélations de l’enquête sur la cause de son décès