Affaire de se3tape : “Je me suis senti en danger” ; Mathieu Valbuena fait des confidences déchirantes

L’affaire dite de la sextape est à l’origine des faits qui remontent au mois d’octobre 2015. Lors d’un rassemblement de l’équipe de France avec des joueurs, et des intermédiaires, qui feraient “chanter” Mathieu Valbuena au sujet d’une vidéo intime de ce dernier.

Djibril Cissé et Karim Benzema préviennent Valbuena, avant que Mustapha Zouaoui, Younes Houass, Karim Zenati et Axel Angot apparaissent dans le dossier, tous accusés, au même titre que Benzema, de “tentative de chantage et abus de confiance”.

Benzema n’est pas présent ce mercredi matin au tribunal. Il est représenté par ses avocats. Mais au même titre que les quatre autres prévenus, l’attaquant du Real Madrid risque une peine maximale de 5 ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende. Au sujet de l’abus de confiance, c’est au maximum trois ans de prison et 375.000 euros d’amende.

A la barre, Valbuena a raconté ce matin avoir été prévenu de cette vidéo d’ébats sexuels par Djibril Cissé. “Je me suis senti en danger et mon réflexe a été de porter plainte. Je n’ai jamais pensé à donner de l’argent pour que cette vidéo ne sorte pas. Mais le foot c’est ma vie. Je savais que si cette vidéo sortait ça allait être compliqué avec l’équipe de France”.

C’est ensuite Youness Houass, accusé de tentative de chantage, qui donne sa version des faits. En racontant qu’il téléphone à Valbuena au mois de juin pour savoir si Cissé lui a bien fait passer le message quant à l’existence de cette vidéo.

Houass raconte également avoir envoyé des sms à Valbuena, dans le but de l’informer. “Je lui dis de faire attention et Valbuena continue de faire comme si de rien n’était. Je le préviens que des choses peuvent se passer”.