Afrique : les pays du continent s’adaptent progressivement à la pandémie

Sénégal, Ghana, Tchad, Bénin, Nigeria, RDC, la Côte d’ivoire. Longtemps épargné par l’épidémie, devenue depuis pandémie, les pays africains ont commencé à prendre des mesures pour protéger la vie de leur population.

Les autorités de la Côte d’Ivoire ont annoncé que le pays compte désormais six cas avérés, a indiqué lundi soir le secrétaire général de la présidence. Suite à cela, treize mesures ont été prises : interdictions de rassemblements de population de plus de cinquante personnes, fermeture des boites de nuits, cinémas et salles de spectacle, suspension pour au moins 15 jours des événements sportifs et culturels.
Par ailleurs, dès à présent l’entrée sur le territoire des voyageurs non-nationaux en provenance des pays ayant plus de 100 cas confirmés est suspendue pour au moins 15 jours. Tous les établissements scolaires garderont portes closes.
Le Sénégal suspend les lignes aériennes, depuis et vers certains pays, pour faire face  à la pandémie de coronavirus : la France, l’Espagne, la Belgique, le Portugal, l’Algérie et la Tunisie. Mesure annoncée lundi par le ministre du Tourisme et des Transports aériens. Elle sera appliquée à partir de mercredi (23 h 59), et pour 30 jours.
Le Tchad ferme à son tour sa frontière aux vols internationaux pour se prévenir contre le coronavirus à partir de jeudi prochain. Dans un communiqué diffusé ce lundi, le gouvernement tchadien affirme qu’il n’y a aucun cas de Covid-19, mais appelle la population à respecter plusieurs mesures de sécurité.
Le communiqué interdit tout regroupement de plus de cinquante personnes, annulant les rencontres internationales prévues au Tchad et surtout la fermeture des frontières aériennes dès jeudi soir 19 mars et pour 14 jours. 
En République démocratique du Congo, le président Tshisekedi réunit ce mardi un Conseil des ministres restreint et extraordinaire consacré au coronavirus. Certes, seuls trois cas ont été recensés pour le moment dans la capitale Kinshasa, mais les appels à décréter des mesures draconiennes se multiplient.
À ce stade, les mesures se limitent à la mise en quarantaine pour deux semaines, de tous les voyageurs venus des pays frappés par le Covid-19. Ceux manifestant des symptômes sont mis en isolement.
Au Cameroun, l’inquiétude monte après l’annonce lundi 16 mars d’un cinquième cas de coronavirus confirmé à Yaoundé. 
Le Nigeria, pays le plus peuplé du continent, est l’un des premiers d’Afrique subsaharienne où le premier cas de coronavirus s’est déclaré fin février. Il s’agissait d’un Italien arrivé à Lagos après un séjour passé à Milan. Près de trois semaines après, les autorités nigérianes réfléchissent à injecter des liquidités dans l’économie du pays pour faire face aux conséquences de l’épidémie du Covid-19.
Le Bénin a officialisé la nouvelle du premier cas avéré. Selon le ministre béninois de la Santé, il s’agit d’un ressortissant burkinabè en provenance jeudi de Ouagadougou. Mais il avait séjourné une dizaine de jours en Belgique auparavant, et n’a pas respecté les consignes sanitaires en vigueur comme l’auto-confinement. Dès les premiers symptômes, il a réalisé un premier test dans une clinique privée sans résultats probants et c’est le laboratoire du site d’isolement installé par le gouvernement qui a confirmé le diagnostic du Covid-19.

Côte d’Ivoire : Grand P demande toujours pardon à Eudoxie Yao

 

les mesures continuent d’être prises, notamment au  Togo, où les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits.

Similaires