Air France : programme d’avril et rapatriements

La compagnie aérienne Air France déménage ce mercredi tous ses vols vers l’aéroport de Paris-CDG, proposant encore 3 routes dans l’hexagone, 4 vers l’outremer et 24 à l’international. Face à la pandémie de coronavirus, elle continue d’autre part de programmer des vols de rapatriements, après avoir ramené chez eux quelque 240 000 personnes.

Après 6 ans passés à chercher du boulot, il meurt un jour avant le paiement de son premier salaire

Suite à la fermeture, hier mardi soir de l’aéroport d’Orly, tous les vols de la compagnie nationale française sont opérés à compter de ce 1er avril 2020 au départ de Roissy-Charles de Gaulle : « Toutes les connexions seront assurées telles que prévues initialement. Tous nos clients concernés seront avisés individuellement », précise son communiqué. Air France a réduit de 90% ses capacités, a priori pour 2 mois, mais continue de proposer les lignes suivantes « afin d’assurer le retour de nos clients et de permettre une continuité territoriale » :

France métropolitaine : Marseille, Nice, Toulouse (deux vols par jour)

Outre-Mer : Cayenne, Fort-de-de-France, Pointe-à-Pitre, Saint-Denis de La Réunion

Europe : Amsterdam, Athènes, Barcelone, Berlin, Dublin, Edimbourg, Francfort, Genève, Lisbonne, Londres, Madrid, Munich, Stockholm, Zurich

Afrique : Cotonou, Dakar, Abidjan (autres destinations à l’étude)

Amérique du Nord : New York, Los Angeles, Montréal, Mexico City

Amérique du Sud : Rio de Janeiro, Sao Paulo

Asie : Tokyo

Des vols en partage de codes sont également affichés au départ ce mercredi matin par Air France à Paris-CDG : vers Amsterdam avec KLM, vers Minsk avec Belavia, vers Riyad avec Saudia, vers Helsinki avec Nordic Regional Airlines (Norra) et vers Moscou avec Aeroflot. A l’arrivée, on retiendra en outre des rotations d’Alitalia depuis Rome et d’Aeromexico depuis Mexico.

L’ensemble des mesures commerciales mises en place par la compagnie de l’alliance SkyTeam est disponible ici.

Côté vols de rapatriements, Air France a prévu d’opérer aujourd’hui une rotation vers Dubaï, et demain trois autres à destination de l’Afrique :

– Vol AF655A du 1er avril 2020 au départ de Dubaï à 17h20

– Vol AF4147 du 2 avril 2020 au départ de Kinshasa à 08h30

– Vol AF986 du 2 avril 2020 au départ de Cotonou à 08h45 et au départ de Lagos à 10h50

– Vol AF4151 du 2 avril 2020 au départ de Bamako à 13h25

Par ailleurs, un premier vol supplémentaire vers Paris a reçu l’agrément des autorités malgaches, annonçait hier l’ambassade de France à Madagascar. Affrété par Air France, en provenance à vide de La Réunion, ce vol repartira de Tananarive pour Paris le samedi 4 avril dans l’après-midi. « Ce vol n’est pas, pour l’heure, ouvert à la réservation par la voie commerciale habituelle » : Air France contacte actuellement les personnes qui se sont manifestées auprès de l’Ambassade, et « donnera aux intéressés les renseignements relatifs à ce vol, notamment pour l’enregistrement ». La possibilité d’un second vol sera évaluée. L’Ambassade dit rester « attentive aux Français de passage actuellement bloqués en province, et s’attache avec Air Madagascar et les autorités locales à mettre en place les vols nécessaires au retour vers la capitale ».

Coronavirus : Le Foot africain en deuil ; Pape Diouf tué par le Covid-19

Selon l’ambassade de France au Vietnam, un vol quittera d’autre parti Ho Chi Minh Ville le lundi 6 avril à destination de Paris, avec décollage prévu à 6h40. Les Français présents au Vietnam sont encouragés très fortement à prendre ce vol », précise son communiqué, avec les tarifs suivants : Economy à VND 15.126.000 (environ USD 635) ; Premium à VND 25.766.000 (environ USD 1082) : et Business à VND 38.342.000 (environ USD 1610). Ces montants « peuvent varier en fonction du taux de change, et incluent USD 30 (environ VND 715,000) de frais d’émission ».

Air France rappelait hier qu’elle travaille depuis le 14 mars en étroite coordination avec le Ministère des Transports et des Affaires Étrangères sur le retour de nos compatriotes et de ressortissants européens. « Nous menons conjointement un travail minutieux : recensement, priorisation, liens avec les Ambassades pour obtenir les autorisations de vols. Air France a mis en place une cellule de crise dédiée à ces rapatriements afin de veiller au bon déroulement des opérations ». Ces vols permettent « à un très grand nombre de nos concitoyens de rentrer sur le territoire national, partent au départ de Paris avec très peu de voyageurs, voire à vide quand les pays concernés n’acceptent plus l’entrée de français sur leur territoire, et les retours se remplissent souvent en quelques heures ».

Depuis le 14 mars, Air France et Transavia ont rapatrié près de 240 000 personnes dont 125 000 français, sur leur programme de vols régulier et avec l’ajout d’environ 200 vols sur 82 pays consacrés exclusivement à ces opérations de rapatriement. « Dans des circonstances aussi exceptionnelles, et malgré l’impact économique déjà lourd de cette crise », Air France a fait le choix de mettre en place des tarifs spécifiques et plafonnés destinés aux voyageurs en rapatriement. Ces tarifs spécifiques sont disponibles sur les vols effectués par des avions Air France, à destination de la France. Ils sont de l’ordre de 300 € sur moyen-courrier et de 600 € sur long-courrier en cabine Economy, environ 1000 € en Premium et 1500€ en Business.

Air France « est engagée dans cette mission au service de nos concitoyens. Tous les métiers de la compagnie participent pleinement à cette mission de solidarité avec beaucoup de fierté et d’engagement : la sûreté, le programme, la cellule de crise, les commerciaux, les escales, la maintenance, les personnels au sol, les pilotes, les hôtesses et stewards… Tous travaillent avec détermination pour toujours mieux vous accompagner », conclut le communiqué.

 

Avec Air Journal

Plus d'articles
Bénin : ce que l’on sait au lendemain du soulèvement à la prison civile d’Akpro-Missérété